ActualiteLibération

Les exportations mondiales de biens intermédiaires restent sur une tendance haussière

Les exportations mondiales de biens intermédiaires sont restées sur une tendance haussière au quatrième trimestre de 2021, a souligné l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans un récent rapport.

Selon le document rendu public récemment, au terme des trois derniers mois de l’année écoulée, les exportations de biens intermédiaires à l’échelle mondiale ont connu une progression de 21% d’une année sur l’autre.

«Les exportations mondiales de biens intermédiaires ont augmenté de 21% en glissement annuel au quatrième trimestre 2021, poursuivant la tendance à la hausse observée tout au long de l’année», a ainsi relevé l’OMC dans son rapport.

Mais comme l’a également relevé cette institution internationale édictant les règles qui régissent les échanges mondiaux, «la croissance a été plus lente que les 27% enregistrés au troisième trimestre et les 47% enregistrés au deuxième trimestre».

A titre de rappel, et comme l’a relevé l’organisation dans un communiqué, «le rythme du commerce des biens intermédiaires, qui vont des cultures utilisées dans la production alimentaire aux textiles et métaux nécessaires à la production de biens, est un indicateur du niveau d’activité dans les chaînes d’approvisionnement.

Après analyse des données recueillies par l’OMC, il apparaît que la catégorie « Autres fournitures industrielles », qui comprend les intrants manufacturiers tels que les structures métalliques, les conducteurs électriques et les produits médicaux et pharmaceutiques, a enregistré une augmentation de 31% en glissement annuel au cours du quatrième trimestre de l’année précédente. Elle reste ainsi le principal moteur de croissance, selon les auteurs dudit rapport.

En affichant une croissance de 23% au quatrième trimestre, contre 28% au troisième trimestre, les exportations mondiales de produits alimentaires et de boissons ont légèrement moins augmenté durant la même période.

S’agissant des exportations des minerais et pierres précieuses, il ressort qu’elles ont enregistré une croissance de 10% au cours du dernier trimestre 2021, contre 13% au troisième trimestre et 40% au deuxième trimestre.
Selon l’organisation, cette variation s’explique principalement par la baisse persistante des prix du minerai de fer.

Il est à noter que les exportations asiatiques et africaines d’intrants industriels vers les chaînes d’approvisionnement ont augmenté de plus de 24% en glissement annuel au quatrième trimestre, tandis que les exportations européennes d’intrants ont augmenté de 18%.

Soulignons également que les exportations des biens intermédiaires de l’Amérique du Nord ont augmenté de 14,5%, en grande partie grâce aux exportations de soja vers la Chine, d’après les données recueillies.

Ces mêmes données montrent cependant que «l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale ont vu leurs exportations de biens intermédiaires diminuer de 12%, principalement en raison d’une réduction des exportations brésiliennes de minerais de fer et de soja vers la Chine», a constaté l’organisation dans son rapport.

Le document note en outre que la Chine est restée le premier exportateur des biens intermédiaires au quatrième trimestre en termes de valeur. Ses exportations ont représenté une valeur de 418 milliards de dollars américains, d’après le rapport.

Selon les chiffres, la Belgique a enregistré la croissance la plus forte, avec une augmentation des exportations de biens intermédiaires de 39% au quatrième trimestre, après une augmentation de 46% observée au cours du troisième trimestre de l’année dernière. Elle est suivie du Royaume-Uni dont les exportations ont progressé de 34%.

Les mêmes chiffres révèlent que la Malaisie a enregistré une croissance annuelle de 28 % durant la même période. Ils montrent également que les trois quarts des intrants produits dans le pays, qui a rejoint la liste des 15 premiers exportateurs, sont expédiés à des partenaires asiatiques.

Ajoutons qu’en termes de valeur, les principaux pays importateurs des biens intermédiaires, ont été la Chine (439 milliards de dollars) et les Etats-Unis (268 milliards de dollars) et que la palme de la plus forte croissance (42%) revient à l’Inde.

Enfin, on retiendra par ailleurs de ce rapport que l’Amérique du Nord a intensifié ses exportations vers l’Afrique de 43% en glissement annuel au cours du dernier trimestre 2021.
Selon l’OMC, ses exportations de soja vers le continent africain ont été multipliées par vingt et celles de vaccins par quatre ; tandis que les exportations de l’Afrique vers l’Asie poursuivaient parallèlement leur progression rapide, en bondissant de 45% au quatrième trimestre.

Alain Bouithy

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page