ActualiteLibération

Les grossistes anticipent une stagnation des ventes et des effectifs employés au deuxième trimestre

Les entreprises opérant dans le secteur du commerce de gros anticipent une stagnation du volume global des ventes pour le deuxième trimestre 2022, a annoncé récemment le Haut-commissariat au plan (HCP).

En effet, selon les résultats des enquêtes trimestrielles de conjoncture réalisées par l’institution publique, « les anticipations de 65% des grossistes affichent une stagnation du volume global des ventes pour le 2ème trimestre 2022 et une hausse selon 19% d’entre eux ».

D’après cet organisme chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc, cette évolution serait en grande partie due à la hausse prévue des ventes dans le «Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication» et le «Commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants», a-t-il indiqué.

La stagnation attendue des ventes dans ce secteur s’explique également par la baisse des ventes dans le «Commerce de gros d’autres équipements industriels», a fait avoir le Haut-commissariat dans une récente note d’information.

La même source révèle en outre que « les commandes prévues pour le deuxième trimestre 2022 seraient d’un niveau inférieur à la normale », selon les anticipations de 38% des chefs d’entreprise.

En ce qui concerne l’emploi, 85% des chefs d’entreprise sondés par le Haut-commissariat tablent sur une stabilité des effectifs. Parallèlement, 32% des grossistes jugent la trésorerie difficile.

A titre de comparaison, au premier trimestre 2022, les chefs d’entreprise interrogés dans le cadre de ces enquêtes de conjoncture estiment que les ventes du secteur du commerce de gros sur le marché local auraient connu une hausse. C’est en tout cas l’avis de 29% des grossistes.

D’après le Haut-commissariat, 15% d’entre eux sont persuadés que les ventes ont accusé une baisse au cours des trois premiers mois de cette année.

Selon les explications du Haut-commissariat, cette évolution serait principalement attribuable à l’augmentation des ventes dans le «Commerce de gros de biens domestiques» et les «Autres commerces de gros spécialisés» qui comprennent principalement le commerce de gros de combustibles, de minerais et de métaux, entre autres.

Dans sa note d’information, l’organisme public basé à Rabat rapporte également que l’emploi aurait connu une stabilité au titre du premier trimestre selon les appréciations de 82% des chefs d’entreprise interrogés.

Soulignons que « les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal selon 72% des grossistes et inférieur à la normale selon 18% », comme l’a relevé le Haut-commissariat de même source.

La note d’information du Haut-commissariat au plan révèle enfin que « la tendance observée des prix de vente aurait affiché une hausse », selon plus de la moitié des chefs d’entreprise (68%).

Alain Bouithy

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page