ActualiteLibération

Les industriels dubitatifs sur l’évolution future de la production et des ventes

L’ activité industrielle reste sur une bonne tendance. Les résultats de la dernière enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM) dans l’industrie montre qu’elle a poursuivi son amélioration au titre du mois de mai. Toutefois, les industriels sondés par la Banque centrale déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes au cours des trois prochains mois de l’année. En effet, pour les trois prochains mois, s’ils s’attendent à une amélioration de l’activité, Bank AlMaghrib rapporte que « 20% d’entre eux n’ont pas de visibilité quant à l’évolution future de la production et 30% pour ce qui est des ventes ». Il n’empêche que la production se serait accrue en mai dernier dans toutes les branches d’activité à l’exception de la «chimie et parachimie » et de l’« électrique et électronique » où elle aurait plutôt baissé, a indiqué BAM notant que, dans ces conditions, le Taux d’Utilisation des Capacités de production (TUC) se serait établi à 73%. Pour ce qui est des ventes, l’enquête de Bank Al-Maghrib révèle qu’elles auraient connu une stagnation, recouvrant une hausse dans la « mécanique et métallurgie » et dans l’«électrique et électronique», une baisse dans le «textile et cuir» et dans la «chimie et parachimie» et une stagnation dans l’ « agro-alimentaire». L’analyse des données, collectées entre le 1er et le 30 juin 2022, fait état de ce que les commandes auraient augmenté dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception du «textile et cuir» et de l’«électrique et électronique » où elles auraient stagné. S’agissant des carnets de commandes, les résultats montrent qu’ils se seraient situés à un niveau inférieur à la normale dans toutes les branches à l’exception de l’« agro-alimentaire » et de la « chimie et parachimie » où ils se seraient établis à un niveau normal. Dans le détail, BAM rapporte que la production de la branche «agroalimentaire» aurait augmenté et le TUC se serait situé à 68%. Pour leur part, les ventes auraient enregistré une stagnation. Les commandes auraient, quant à elles, progressé, avec un carnet qui se serait situé à un niveau normal. Si les chefs d’entreprises s’attendent à une progression de la production et des ventes, pour les trois prochains mois, plus du tiers d’entre eux déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes. Du côté de la branche « textile et cuir », la production aurait enregistré une progression dans toutes les sous-branches hormis l’«industrie textile » où elle aurait reculé, a fait savoir BAM notant que le TUC se serait ainsi établi à 71%. La Banque centrale rapporte en outre que les ventes se seraient repliées dans l’ensemble des sous branches, à l’exception de l’«industrie du cuir et de la chaussure » où elles auraient plutôt augmenté ; tandis que les commandes auraient stagné avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. «Pour les trois prochains mois, les industriels s’attendent à une baisse de la production et des ventes. Toutefois, 29% des entreprises n’ont pas de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes», selon BAM. En ce qui concerne la «chimie et parachimie », les résultats de l’enquête – qui sont établis sur la base d’un taux de réponse de 64%- indiquent que la production aurait baissé et que le TUC se serait établi à 74% ; tout comme les ventes qui auraient affiché un repli recouvrant une baisse des expéditions à l’étranger et une hausse des ventes locales. BAM note en revanche que les commandes auraient marqué une hausse, avec un carnet qui se serait situé à un niveau normal, et que les patrons anticipent une hausse de la production et des ventes pour les trois mois à venir. Quant à la branche « mécanique et métallurgie », il ressort que la production aurait progressé en mai, avec un TUC qui se serait situé à 79% ; les ventes auraient connu une progression sur aussi bien le marché local qu’étranger et que les commandes se seraient accrues avec un carnet qui se serait établi à un niveau inférieur à la normale. Notons que, pour les trois prochains mois, BAM rapporte que «les patrons anticipent une hausse de la production et une stagnation des ventes », même si plus de la moitié des entreprises indiquent cependant des incertitudes quant à l’évolution des ventes. Enfin, dans la branche «électrique et électronique», la production aurait baissé en mai et le TUC se serait situé à 70% ; les ventes auraient connu une hausse tant sur le marché local qu’étranger, tandis que les commandes auraient stagné avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. «Pour les trois prochains mois, les patrons anticipent une hausse de la production et des ventes», a indiqué Bank Al-Maghrib.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page