ActualiteLibération

Les recettes fiscales augmentent de 21,8% au premier semestre

Les recettes fiscales ont affiché globalement un bon comportement, avec une progression de 23,5 milliards de dirhams (MMDH) ou 21,8% au titre du premier semestre de 2022, selon le ministère de l’Économie et des Finances.
Ces recettes ont ainsi enregistré un taux de réalisation prononcé de 59% et ce, en dépit de la poursuite de l’effort de remboursement des crédits de TVA (taxe sur la valeur ajoutée), précise le ministère dans un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) de juin 2022.

Les remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, y compris la part supportée par les collectivités territoriales, ont atteint 8,6 MMDH, contre 6,4 MMDH à fin juin 2021, ajoute la même source.

Par nature d’impôt et de taxe, les principales évolutions ayant caractérisé le comportement des recettes fiscales font ressortir une progression de l’impôt sur les sociétés (IS) de 12,8 MMDH suite à l’amélioration remarquable des recettes du complément de régularisation (+6,9 MMDH), du 1er acompte (+3,6 MMDH) et du 2ème acompte (+2,9 MMDH). Cette bonne performance provient essentiellement des secteurs phosphatier, financier et cimentier, rapporte la MAP.

Il s’agit aussi de l’augmentation de l’impôt sur le revenu (IR) de 1,2 MMDH grâce, notamment, aux recettes issues de l’IR sur salaires (+1,2 MMDH), et de la baisse des recettes de la TVA à l’intérieur de 1,1 MMDH, sous l’effet principalement de la hausse des remboursements (4,9 MDH contre près de 3,7 MMDH à fin juin.

Pour sa part, la TVA à l’importation a augmenté de 6,8 MMDH, en liaison avec la hausse de la valeur des importations (+39,2% à fin mai 2022) et de la progression des taxes intérieures de consommation de 742 millions de dirhams (MDH) attribuable aux TIC sur les produits énergétiques (+298 MDH), les tabacs (+206 MDH) et les autres TIC (+238 MDH).

S’ajoutent à cela, la hausse des droits de douane de 1,3 MMDH, sous l’effet de la progression des importations (+39,2% à fin mai 2022), ainsi que l’amélioration des droits d’enregistrement et de timbre de 1,3 MMDH.

La SCRT est le document statistique qui présente, au nom du ministère de l’Economie et des Finances, les résultats de l’exécution des prévisions de la loi de finances avec une comparaison par rapport aux réalisations de la même période de l’année précédente.

Alors que la situation produite par la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) a un caractère fondamentalement comptable, la SCRT appréhende, comme le préconisent les normes internationales en matière de statistiques des finances publiques, les transactions économiques réalisées au cours d’une période budgétaire en décrivant, en termes de flux, les recettes ordinaires, les dépenses ordinaires, les dépenses d’investissement, le déficit budgétaire, le besoin de financement et les financements mobilisés pour la couverture de ce besoin.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page