ActualiteLibération

Sixième mois consécutif de hausse de l’indice des prix à la consommation

On n’en a décidément pas encore fini. L’indice des prix à la consommation (IPC) est resté orienté à la hausse au cours du mois de juillet 2022, selon les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP).

Les données recueillies par l’institution publique montrent que l’IPC a connu une progression de 0,9% par rapport au mois précédent, poursuivant ainsi une hausse  entamée en février 2022.

On n’en est ainsi au sixième mois consécutif de hausse, après celles enregistrées au cours des mois de juin (0,5%), mai (0,3%), avril (1,8%), mars (1,8%) et février (0,6%).

L’évolution de l’indice des prix à la consommation en juillet dernier résulte «de la hausse de 1,6% de l’indice des produits alimentaires et de 0,5% de l’indice des produits non alimentaires», a expliqué le Haut-commissariat soulignant que l’indicateur d’inflation sous-jacente a progressé de 0,5% sur un mois et de 6,5% sur une année.

Comparé au même mois de l’année précédente, l’IPC a augmenté de 7,7% au cours du mois de juillet  2022

En juin dernier, l’augmentation de 0,5% de l’IPC avait été attribuée à la hausse de 0,1% de l’indice des produits alimentaires et de 0,8% de l’indice des produits non alimentaires.
Selon le Haut-commissariat, les hausses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2022 ont concerné principalement les «Fruits» (6,4%), les «Poissons et fruits de mer» (5,2%) et les «Légumes» (3,7%).

Dans une note d’information relative à l’indice des prix à la consommation (IPC) du mois de juillet 2022, l’organisme public ajoute que des hausses ont également été enregistrées au niveau du «Lait, fromage et œufs» (1,9%), du «Café, thé et cacao» (0,7%), des «Huiles et graisses» (0,5%), des «Viandes» (0,4%) et du «Pain et céréales» (0,3%).

Pour ce qui est des produits non alimentaires, la même source rapporte que la hausse a concerné principalement les «Carburants» dont les prix ont bondi de 4,4% au cours de cette période.

A  titre de comparaison, les hausses des produits alimentaires observées entre mai et juin 2022 avaient été enregistrées principalement au niveau des «Huiles et graisses» (2,7%), du «Lait, fromage et œufs» (2,1%), des «Eaux minérales, boissons rafraîchissantes, jus de fruits et de légumes» (0,8%) et du «Café, thé et cacao» (0,4%).

Dans une précédente note d’information, le Haut-commissariat avait, en revanche, constaté une diminution des prix de 3,1% au niveau des «Légumes», des «Poissons et fruits de mer» (2,4%), des «Fruits» (0,2%) et des «Viandes» (0,1%).
Pour les produits non alimentaires, la hausse avait concerné principalement les prix des «Carburants» avec 9,2%, selon la même note.

Par ville, l’analyse de l’évolution des prix au titre du sixième mois de l’année montre que les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Al-Hoceima (4,9%), Errachidia (2,2%), Settat (2,1%), Laâyoune (1,7%) et à Safi (1,5%).

Cette tendance a été aussi observée dans d’autres villes. En l’occurrence à Kénitra, Tétouan, Dakhla et Guelmim (1,4%), Béni Mellal (1,3%), Tanger (1,1%), Fès (0,9%) et à Marrakech et Rabat (0,8%).

A titre de comparaison, en juin dernier, les hausses les plus importantes de l’IPC avaient été enregistrées à Meknès et Béni Mellal (0,9%), à Casablanca et Marrakech (0,8%), à Tétouan et Laâyoune (0,7%), à Agadir et Oujda (0,6%) et à Kénitra, Rabat, Guelmim et Settat (0,5%).

En revanche, soulignait alors le Haut-commissariat au plan dans sa note d’information, une baisse avait été enregistrée à Fès avec 0,7%.

«Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 7,7% au cours du mois de juillet  2022», a constaté le HCP attribuant cette variation à la hausse de l’indice des produits alimentaires de 12,0% et de celui des produits non alimentaires de 5,0%.

Pour les produits non alimentaires, le Haut-commissariat note que les variations vont d’une hausse de 0,2% pour la «Santé» à 18,3% pour  le «Transport».

C’est dans ces conditions que l’indicateur d’inflation sous-jacente relevé plus haut «aurait connu au cours du mois de juillet 2022 une hausse de 0,5% par rapport au mois de juin 2022 et de 6,5% par rapport au mois de juillet  2021».

Alain Bouithy

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page