ActualiteLibération

Table ronde à Rabat sur la bonne gouvernance dans le domaine de la gestion des ressources hydriques

Une table ronde portant sur la bonne gouvernance en matière de gestion des ressources hydriques s’est tenue samedi à Rabat à l’initiative du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), avec la participation de compétences marocaines à l’étranger ainsi que d’experts nationaux.

 Les participants à cette rencontre portant sur la thématique de « La bonne gouvernance dans le domaine de la gestion des ressources hydriques : quelles politiques et mesures à prendre pour faire face à la raréfaction de l’eau et au changement climatique ? » se sont attelés sur deux axes principaux, en l’occurrence « Les ressources hydriques et les politiques de l’eau au Maroc : évaluation, anticipation et proposition de solutions » et « La gouvernance dans la gestion des ressources en eau : propositions et recommandations pour la réalisation de la sécurité de l’eau et la sécurité alimentaire ».

 A cette occasion, les différents experts ont souligné la nécessité de mettre en application les lois relatives à l’environnement dont la loi 36.15 traitant des ressources hydriques et ont plaidé pour l’adoption d’une approche participative dans la préparation des politiques publiques liées aux ressources hydriques.

 Les experts ont aussi appelé à prendre en considération l’impact du changement climatique sur les politiques publiques à moyen et long termes en insistant, en outre, sur la coordination et la coopération entre les divers secteurs dans la réalisation des actions entreprises.

Préserver les eaux souterraines et toutes les ressources en eau et promouvoir l’utilisation d’eaux usées recyclées et traitées dans le domaine agricole ont été les recommandations phares des spécialistes présents, qui ont également appelé à utiliser les ressources en eau renouvelables pour l’irrigation, ainsi qu’à assurer une gouvernance rationnelle et durable de l’eau.

 D’autre part, les participants ont recommandé d’améliorer la manière d’utiliser l’eau pour l’irrigation et de reconsidérer les différentes aides et taxations y afférentes, en s’inspirant des expériences internationales dans ce domaine.

 Le Maroc dispose d’un arsenal juridique complet dans le domaine de l’environnement, ont souligné les experts, insistant sur l’impératif de promouvoir la formation et la sensibilisation à cette substance vitale.

 Dans une allocution à l’ouverture de la table ronde, le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, Abdallah Boussouf, a souligné, quant à lui, que cette rencontre vise à renforcer la communication avec les compétences marocaines à l’étranger, en application des hautes directives contenues dans le discours Royal à l’occasion du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple.

 La participation de tous les citoyens marocains, qu’ils soient dans ou en dehors du Royaume, est essentielle en vue d’asseoir un développement réel et global qui réponde à leurs attentes, a-t-il ajouté.

 Les questions relatives à l’eau et au changement climatique figurent parmi les centres d’intérêt du CCME qui avait déjà initié une rencontre sur cette question dans le cadre de la COP22 organisée à Marrakech en 2016. Cette table ronde a vu la participation d’un groupe d’experts marocains dans le domaine de l’eau, parmi lesquels des membres de la communauté marocaine à l’étranger travaillant dans des organisations internationales, des universités et des instituts, ainsi que des représentants d’organismes gouvernementaux.
 
 Elle vise, en premier lieu, à mettre en place un réseau d’experts marocains à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume, afin de favoriser le partage des expériences et l’échange des informations.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page