Biélorussie place son armée en état d’alerte

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a mis les unités de l’armée en état d’alerte, mardi, sur fond de tensions frontalières. «La situation est très grave», a-t-il déclaré lors d’une réunion avec le secrétaire du Conseil de sécurité de Biélorussie, Alexandre Grigoriévitch, ajoutant : «Je dirais même dangereuse, et en aucun cas nous ne devons baisser la garde.

Il n’y a aucune raison de craindre quoi que ce soit. Nous devons mettre certaines unités militaires en état d’alerte selon les normes de temps de guerre. Cette mesure est nécessaire».

Réitérant le soutien de la Biélorussie à la Russie, Loukachenko a déclaré : «Nous avons créé un espace de défense et nous avons, en fait, des forces armées communes avec la Russie». «Il ne devrait pas y avoir et il n’y aura pas de coup porté dans le dos, les côtés, ou les flancs des troupes russes à travers la Biélorussie. C’est notre obligation envers notre allié», a-t-il déclaré.

Alexandre Loukachenko a noté que des efforts sont en cours pour créer des unités de milice volontaire afin de renforcer la défense de la patrie. Étroite alliée de la Russie, la Biélorussie a soutenu son voisin oriental dans les opérations militaires de Moscou en Ukraine.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile