ActualiteL'Opinion

El Khattat met en avant les atouts économiques de la région

S’exprimant par visioconférence à l’ouverture d’une journée de réflexion sur l’avenir de la région de Dakhla-Oued Eddahab, organisée par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), M. Yanja a indiqué que cette région, qui regorge de potentialités territoriales, de ressources naturelles et d’opportunités socio-économiques, deviendra un pôle économique indispensable et une passerelle de développement vers l’Afrique, l’Europe et l’Amérique.

Il a, à cet égard, souligné que le Programme de développement intégré de la région, inspiré du Nouveau modèle de développement des provinces du Sud et du Programme de développement régional, englobe l’ensemble des secteurs socio-économique, culturel et environnemental, dans l’objectif de créer des projets structurants dans la région à même d’en faire une plaque tournante pouvant générer d’importantes opportunités d’investissement au profit des acteurs nationaux et étrangers, conformément à la Vision Royale.

Pour M. Yanja, la mise en œuvre des projets inscrits dans le cadre du Programme de développement intégré contribuera à insuffler une nouvelle dynamique de développement régional, érigeant ainsi Dakhla en un véritable pôle économique et une porte d’entrée du Maroc vers sa profondeur africaine.

Dans ce sens, il a rappelé que le Programme de développement régional de Dakhla-Oued Eddahab repose sur une vision stratégique qui vise à optimiser les opportunités et l’énorme potentiel de la région, pour sa promotion économique, sociale et culturelle, la préservation de l’environnement et la réalisation du développement durable escompté. De même, la région jouit d’une position stratégique et regorge de possibilités lui permettent d’atteindre un développement durable et intégré, d’améliorer l’attractivité de son territoire et de renforcer sa compétitivité économique, a-t-il poursuivi.

Selon lui, cette journée constitue une occasion idoine pour la promotion et le renforcement des capacités socio-économiques, de la compétitivité et de l’attractivité de la région, qui jouit d’un emplacement stratégique et d’excellentes opportunités d’investissement et de partenariat, mais aussi pour l’élaboration de propositions d’orientations stratégiques visant à ériger la région en un pôle économique international.

Pour sa part, le directeur général de l’IRES, Mohammed, Tawfik Mouline, a mis l’accent sur la nécessité de penser l’insertion de la région dans les chaînes de valeur mondiales et d’identifier les conditions d’émergence de chaînes de valeur africaines, en s’appuyant sur une vision durable et solidaire du développement, ajoutant que cela permettrait de faire de la région une plateforme favorisant les consolidation des liens humains, économiques et logistiques avec les régions voisines.

Le développement de telles chaînes de valeur serait privilégié par la réalisation d’infrastructures logistiques qui renforceraient l’attractivité de l’Afrique et son ouverture sur l’économie mondiale, a-t-il soutenu.

Cette journée de réflexion, marquée par la participation de responsables de l’Afrique de l’Ouest, vise à apporter un regard croisé sur le développement futur de la région de Dakhla-Oued Eddahab sur les plans géopolitique, économique, social, culturel et environnemental.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page