ActualiteL'Opinion

Trois décennies d’engagement envers les jeunes

Cet événement, qui commémore le 59ème anniversaire du Souverain, permet de souligner la vision royale en faveur de la promotion des conditions des jeunes, placés au coeur du processus du développement. Cet intérêt royal en faveur de la jeunesse se manifeste à travers les différents projets et initiatives lancés par SM le Roi visant à assurer l’épanouissement de cette frange de la société, mais également dans les différents discours royaux qui insistent sur le rôle des jeunes dans l’édification du Maroc moderne.

Pour le Maroc d’aujourd’hui, cette fête est synonyme d’épanouissement du nouveau statut pour les jeunes, qui a connu un saut qualitatif avec la Constitution de 2011. Dans un pays où la jeunesse représente plus de 60% de la population, dont 25% est âgée de moins de 15 ans, les potentialités sont de taille, et ce gisement énorme pourrait donner au pays un élan sur tous les plans et le mettre sur orbite le plus vite possible avec l’exactitude requise. Et si le taux de chômage auprès de cette partie de la population frôle les 30%, les mesures en leur faveur sont régulièrement annoncées et mises en oeuvre pour une meilleure insertion sur le marché de l’emploi, pour un accompagnement des jeunes entrepreneurs à même de stopper l’hémorragie des compétences, due notamment à la fuite des cerveaux.

Dans cette optique, une stratégie intégrée dédiée aux jeunes prend forme et parie sur l’avenir d’une jeunesse travailleuse et épanouie dans le respect de ses droits aux études, au travail, à la participation à la vie politique, sociale, culturelle et à l’entrepreneuriat. Centres de formation, de qualification et d’insertion pour jeunes, centres socio-éducatifs, complexes socio-sportifs, espaces de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives, espaces dédiés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, promotion des activités génératrices de revenus, programme d’appui à l’accès au financement des jeunes porteurs de projets, autant de structures et d’initiatives qui consacrent la politique de proximité et l’approche Royale d’un développement humain, inclusif et durable.

Destinés à préparer les jeunes pour des lendemains meilleurs, à promouvoir et stimuler leur créativité et à valoriser les potentialités dont ils sont porteurs, ces structures et actions témoignent, sans ambages, du souci permanent du Souverain de demeurer à l’écoute des préoccupations spécifiques et légitimes des jeunes où qu’ils soient et quelles que soient leurs conditions socio-économiques. Et si les principales griefs de cette catégorie de la population concernent les opportunités d’emploi, le gouvernement, conformément aux orientations du Souverain, a lancé les deux programmes «Awrach» et «Forsa», qui connaissent un engouement notable.

Accompagnement de bout en bout

Le premier ambitionne de créer 250.000 emplois directs dans des chantiers publics temporaires durant les années 2022 et 2023. Mobilisant un montant de 2,25 milliards de dirhams, ce programme devrait bénéficier d’abord aux personnes ayant perdu leurs emplois en raison de la pandémie du Covid-19. Les personnes ayant des difficultés à accéder à l’emploi sont également concernées. Quelques mois après sa mise en oeuvre, le programme affiche un bilan remarquable, avec plus de 47.000 bénéficiaires.

S’agissant de Forsa, qui est doté d’une enveloppe de 1,25 milliard de dirhams pour l’année 2022, il comprend un prêt d’honneur allant jusqu’à 100.000 dirhams à taux nul, dont une subvention de 10.000 dirhams pour l’ensemble des projets retenus. Le déploiement effectif de «Forsa» s’appuie sur la mobilisation des partenaires au niveau des régions, notamment les Centres Régionaux d’Investissement (CRI), les organismes de microfinance et les incubateurs locaux, et le pilotage du programme est assurée par la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) et se conforme aux orientations Royales. Après son lancement officiel, plus de 150.000 dossiers de projets ont été déposés sur la plateforme digitale dédiée au programme.

Bien évidemment, le programme « Intelaka » de soutien et de financement des jeunes entrepreneurs, porteurs de projets, qui est l’illustration parfaite de cette volonté royale d’aller au-devant des besoins des jeunes pour mieux les appuyer dans la réalisation de leurs ambitions, s’ajoute aux initiatives précitées. Un programme dont les effets positifs sont notables, surtout en cette période de crise mondiale. Selon les données dévoilées lors de la récente réunion du Comité de pilotage du Fonds d’appui au Financement de l’entrepreneuriat (FAFE), le bilan du programme «Intelaka» fait ressortir que les crédits accordés ont totalisé 6 milliards de dirhams (MMDH) à fin avril 2022, pour un nombre total de 44.695 crédits au profit de 28.665 entreprises. Il s’agit en effet de 94% de l’objectif fixé (13.500 par an).

Des réalisations qui prouvent l’importance du potentiel mobilisé et les moyens déployés pour avoir une jeunesse marocaine épanouie.

 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page