ActualiteL'Opinion

Un vibrant hommage à Abdeslam Bakouri, ex président du MAT

Un nom, une histoire, un  homme droit, un passé glorieux, un présent lumineux, il y avait et il y a un peu de tout chez le Docteur Adeslam Bakouri, ancien président du Moghreb Athlétic de Tétouan.
 
Bien qu’avec beaucoup de retard, et on dit « vaut tard plutôt que jamais », ses amis, ses parents, ses compagnons de travail, ses ex collaborateurs des clubs  ont doublé d’efforts pour l’honorer et lui rendre un vibrant hommage.
 
A cet effet, une commission d’organisation a été constituée sous la coordination de Ahmed Wassim Boulaich qui a donné le meilleur de lui-même pour offrir à la soirée musicale avec des discours de reconnaissance et de témoignages de plusieurs personnalités politiques, artistiques, sportives ainsi que des représentants de la société civile tétouanaise, tout l’éclat  et l’allégresse qu’elle mérite.
 
Avant d’être un bienfaiteur des œuvres sociales, Docteur Abdeslam Bakouri, qui a passé une trentaine d’années à la présidence de la célèbre Association Hanane des handicapés mentaux, a beaucoup marqué le sport de ville de la Colombe blanche.
 
 Il a dirigé deux grandes équipes : le CET Club des Etudiants de Tétouan en handball et le Moghreb Athlétic de Tétouan en football.
 
Partout où il a passé, il n’a laissé que l’estime et le respect de soi. Les dirigeants qui étaient avec lui  n’ont jamais oublié qu’il était le bon maître de gestion financière grâce aux dons des riches habitants obtenus par son intervention et ses nombreux contacts pour subvenir aux besoins de ces clubs.
 
 A vrai dire, quand rien ne marchait sur le plan de la trésorerie, les responsables aussi bien du hand que du football faisaient appel à lui pour le secours.
 
Il était avec les joueurs de chaque section, l’éducateur, le conseiller, le pédagogue et le président.
 
Après plusieurs saisons, il renonça à ses activités sportives. On le retrouva aussi à la Peña Remate Association des supporters du Real Madrid.
 
En 2005, il eut l’honneur de recevoir le président madrilène Fiorentino Perez au cours de sa visite à Tétouan.
 
 La soirée organisée en son honneur eut lieu au Théâtre Espagnol et fut animée par l’orchestre Al Hilal sous la direction du maestro Ali Ben Azzouz.
 
Une soirée réussie sur tous les plans, une organisation impeccable et un public merveilleux. 
 
 Pour la première fois, l’art et le sport étaient mêlés pour fêter une grande personnalité à laquelle le tout Tétouan devait le respect pour ses nombreux sacrifices durant toute sa vie.
 
A vrai dire,  si l’hommage rendu avait eu lieu dans un complexe de football, il aurait attiré plus de 50.000 spectateurs.
 
L’homme était très populaire et méritait mieux et la preuve  était telle qu’il y avait plus de monde à l’extérieur que dans le théâtre.
 
Saturé, déçu, fatigué, le Docteur Abdeslam Bakouri avait renoncé à la gestion du sport il y a bien longtemps.
 
Comme il n’a jamais cessé de le dire, il avait une autre vision et une autre conception surtout du football qu’il voulait différent de celui qui existe actuellement.
 


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page