Maroc DiplomatiquePolitique

Govrin évoque une « alliance stratégique et un lien culturel profond »

Le vice-Premier ministre et ministre de la Justice israélien, Gideon Sa’ar et quelques membres de son gouvernement en visite au Maroc veulent progresser la coopération sur les systèmes judiciaires et l’enseignement supérieur entre le Maroc et Israël, participant ainsi au renforcement des liens de coopération entre les deux pays, qui depuis la normalisation ont pris des dimensions importantes.  

Le vice-Premier ministre et ministre de la Justice israélien, Gideon Sa’ar, a entamé lundi une visite de quatre jours au Maroc, où il a rencontré son homologue marocain, Abdellatif Ouahbi avec qui il a signé un mémorandum sur la coopération juridique entre les pays.

Le mémorandum vise à moderniser les systèmes judiciaires des deux pays grâce à la numérisation, au lancement d’un système de défense publique au Maroc et à la coopération entre leurs tribunaux islamiques respectifs.

Eran Davidi, directeur général du ministère de la Justice israélien a déclaré au site d’information The Media Line que « Le ministère marocain de la Justice est très désireux d’apprendre de nous. Nous avons beaucoup d’expérience dans la numérisation des procédures juridiques et leur accessibilité au public. Nous voulons également échanger des connaissances sur les alternatives aux sanctions pénales et voir comment elles combinent les systèmes de droit religieux et laïque, ce qui est un défi auquel nous sommes également confrontés en Israël », a poursuivi le directeur général.

→ Lire aussi : Israël réitère son soutien à la position du Maroc concernant la question du Sahara

« Une autre chose que nous espérons aller de l’avant, ce sont les accords d’échange de prisonniers. Israël s’intéresse vivement à ce sujet, car les chefs de familles criminelles fuient à plusieurs reprises au Maroc », a expliqué Davidi.

David Govrin, ambassadeur d’Israël à Rabat, a fait état de certaines des raisons du développement inhabituellement rapide des liens entre les pays. « Ce à quoi nous assistons n’est pas la création de liens sortis de nulle part. Israël et le Maroc renouvellent leurs relations, comme ils avaient des relations bilatérales dans le passé », a-t-il déclaré, faisant référence aux relations diplomatiques suspendues pendant la deuxième Intifada en 2000.

Sa’ar a aussi rencontré ce mercredi M. Abdellatif Hammouchi, directeur général de la DGSN/ DGST. Sur son compte Facebook, il a déclaré « Je viens de rencontrer, le directeur de M. Abdellatif Hammouchi. Nous avons discuté des défis politiques et sécuritaires communs auxquels Israël et le Maroc sont confrontés. »

Selon Govrin, « il y a une instruction directe du Roi de développer le lien avec Israël dans tous les aspects, et cela se voit », a déclaré Govrin. « Contrairement à l’Egypte ou à la Jordanie, où les liens sont principalement autour de la sécurité, avec le Maroc c’est différent : c’est à la fois une alliance stratégique et un lien culturel profond entre les communautés civiles.

Dans le renforcement des liens de coopération, Govrin révèle que « d’autres hauts responsables israéliens se rendront dans le royaume dans les semaines à venir ». Le chef de la diplomatie israélienne confirme une information annoncée par Maroc Diplomatique, il y a quelques semaines concernant la prochaine visite du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita en Israël. Cette visite de Bourita selon Govrin annoncera « un flux de responsables marocains qui visiteront Israël », a ajouté l’ambassadeur.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page