Maroc DiplomatiquePolitique

la nouvelle solution de la HACA tournée vers le futur

Dans un contexte de profondes transformations accélérées par le digital, les enjeux sont multiples pour la HACA, mais un est primordial : assurer un service de qualité aux usagers des médias. Un véritable challenge que le régulateur marocain de l’audiovisuel pourra désormais relever muni d’un nouvel outil : HMS+. Voici les gains tirés de cette solution digitale.

La présidente de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach, a présenté, ce mercredi 8 juin 2022, devant des responsables des régulateurs de médias européens et africains le nouvel outil HMS+.  Un outil qui devrait permettre à la HACA de consolider son rôle dans la régulation des médias audiovisuels marocains, mais également dans la concertation démocratique et des droits humains.

La nouvelle solution digitale est le « fruit d’un travail de recherche et de développement des compétences internes de la HACA durant plusieurs mois », a indiqué Akharbach. Elle s’est ainsi félicité et félicité les membres de son institution de cette réalisation qui permettra d’« accompagner les nouveautés en matière de régulation » et de « se tourner vers les nouveaux horizons du digital ».

Les avantages qu’offre le nouvel outil HMS+ concernent plusieurs aspects des activités de la HACA et des médias marocains, mais également de la vie publique au Maroc. Selon Akharbach, la solution digitale permettra d’abord d’améliorer les outils de régulation et la qualité des services fournis, notamment en matière de l’étude et du traitement des plaintes et réclamations soumises par les usagers des médias marocains. Elle permettra aussi de renforcer la relation et l’interactivité entre la HACA, les médias et les citoyens.

Confrontée à un contexte marqué par la mondialisation et la digitalisation accélérées, la HACA, comme les régulateurs à travers le monde, est amenée à pousser la réflexion et approfondir les études sur les questions contemporaines afin de relever les nouveaux enjeux. Et c’est à ce niveau que le développement d’une solution telle que la HMS+ prend tout son sens. En réalité, cet outil permettra à la HACA de mener des études et missions de façon plus efficace, efficiente et exacte. L’ajout d’un module de recherche à ce logiciel permet ainsi de répondre aux besoins de l’Autorité en termes de recherche.

En matière de veille à la pluralité sur les médias audiovisuels, la HMS+ permettra aux modérateurs de la HACA de mesurer de façon scientifique et exacte les durées des communications audiovisuelles des différents intervenants politiques et de la société civile aussi bien durant les périodes de campagnes électorales qu’en temps normal. Cela ne facilitera pas uniquement la réalisation du relevé du pluralisme, mais renforcera le respect des valeurs démocratiques et de pluralisme, a assuré Akharbach.

En fournissant aux équipes de l’Autorité des outils modernes et des fonctionnalités inédites, la HMS+ permettra aussi de garantir l’effectivité du respect des cahiers de charges auxquels s’engagent les médias. Ces derniers devront désormais, et plus que jamais, respecter leurs engagements légaux et déontologiques et fournir aux usagers un service audiovisuel conforme aux valeurs promues par les régulations en vigueur et aux normes internationales.

S’ouvrir sur le monde, se tourner vers l’avenir

Offrant une interface traduisible en plusieurs langues et entièrement paramétrable, la HMS+ offre la possibilité de faire du Maroc un modèle en exportant cet outil à d’autres pays, notamment ceux africains. C’est donc d’un outil entièrement « modulable, adaptable à tous les contextes et paramétrable » que se dote l’Autorité marocaine de régulation audiovisuelle.

Innovante, efficace, pointue …, mais aussi écologique. Et oui ! La présidente de la HACA n’a pas manqué de noter les propriétés écologiques de cette nouvelle solution digitale marocaine. Avec ses fonctionnalités actuelles, la HMS+ permet à l’Autorité de mener ses tâches en consommant moins d’énergie. Dans le futur, l’objectif est d’alimenter ce système grâce à l’énergie solaire et éolienne, a déclaré Akharbach.

La mise en place d’une telle solution constitue certes une énorme avancée, néanmoins pour la HACA, ce n’est que le début du chemin. Affirmant que « l’esprit de renouvellement se poursuivra », la Présidente de la HACA a assuré que l’Autorité reste engagée à engager « tous les investissements en termes d’intelligence collective, d’expertise, de budget et de recherche au service du citoyen usager des médias ».

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page