Maroc DiplomatiquePolitique

La présence du Grand Rabbin de France dans la délégation de Macron est dénoncée

Emmanuel Macron entame jeudi une visite officielle de trois jours en Algérie. Cette visite sera une première dans l’histoire du Judaïsme français : la présence du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, sera de la délégation. Mais le bémol risque de perturber les retrouvailles franco-algériennes et que la présence de Haïm Korsia a été dénoncée par le président du Mouvement pour la Société pour la Paix (MSP), Abderrazak Makri, proche des Frères musulmans.

Le président Emmanuel Macron en Algérie du 25 au 27 août en visite officielle n’est jamais anodine et ce voyage du chef de l’Etat français, ne déroge pas à la règle. Le but affiché : relancer les relations entre Paris et Alger et apaiser les « tensions mémorielles ».

Dans la délégation de Macron, il y a la présence du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia qui irrite des algériens. D’ailleurs, on se souvient « du scandale de la visite de footballeurs en Israël (allusions aux internationaux algériens de l’OGC Nice qui ont joué un match de Coupe uefale à Tel Aviv), la France ramène maintenant le grand rabbin de France qui soutient l’entité sioniste et qui nie les droits aux Palestiniens », a dénoncé via son compte sur « Facebook », le président du Mouvement pour la Société pour la Paix (MSP), Abderrazak Makri, proche des Frères musulmans.

→ Lire aussi : Rabat – Paris – Alger : Qui joue au poker ?

La France n’est-elle pas le champion de la laïcité jacobine luttant contre tout rapprochement entre religion et politique? (…) « Pourquoi alors mélange-t-il religion et politique ? Ou la laïcité Français est-elle simplement réduite à combattre l’islam dans les discours de son président ? dénonce-t-il ».

Au cours de cette visite, les deux présidents discuteront, entre autres, de la situation au Mali, d’où l’armée Français vient de se retirer, et plus largement au Sahel ainsi qu’en Libye.

Le Grand Rabbin s’est depuis longtemps investi dans la question de la préservation des cimetières juifs avec Elie Korchia, président du Consistoire central, selon des médias algériens. Depuis 1962, il n’y a jamais eu de voyage officiel de la communauté juive en Algérie. Le tabou sous fond d’hostilité de surcroît à l’Etat d’Israël par Alger toujours officiellement en guerre contre l’Etat Juif. On se souvient de l’Arlésienne du voyage d’Enrico Macias annoncé depuis 30 ans et jamais réalisé. Aussi pour Haim Korsia ce voyage enfin fait appel « à l’intelligence collective » pour faire confiance « aux peuples ». « Je reçois des centaines de messages de soutien pour retrouver les couleurs, les odeurs et les lumières de l’Algérie ». Le Grand Rabbin espère « que les juifs pourront pèleriner comme ceux du Maroc et de la Tunisie ».

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page