Maroc DiplomatiquePolitique

La vitalité diplomatique, impulsée par SM le Roi, a permis au Royaume de conforter sa place dans le concert des Nations

La vitalité diplomatique du Royaume, impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lui a permis de remporter des succès retentissants et conforté sa place dans le concert des Nations, a affirmé l’ambassadeur du Maroc en Suède et en Lettonie, Karim Medrek.

‘’Aussi constructive et porteuse de valeurs et d’idéaux conformes à la Charte des Nations Unies que marquée par le sceau de la solidarité, de la coopération et du dialogue, la diplomatie marocaine s’adapte à un monde en pleine mutation et adopte une approche multilatérale pour défendre les intérêts suprêmes du pays sur les questions régionales, africaines et internationales’’, a écrit M. Medrek dans une tribune publiée par le portail d’information « Scandinavia Times », à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône.

Le Maroc, a-t-il indiqué, ‘’a réussi à rééquilibrer diplomatiquement ses relations, à se repositionner vis-à-vis de ses partenaires traditionnels et à s’ouvrir à de nouveaux pays, dans le cadre de la diversification de ses partenariats stratégiques’’.

En matière de politique étrangère, les fondamentaux n’ont pas changé, s’inspirant des principes de la Charte des Nations Unies et des axes stratégiques de l’intégration du Maroc au sein de la communauté internationale, à savoir la Paix, la Stabilité et la Coopération, a poursuivi le diplomate.

‘’S’appuyant sur sa doctrine, le Royaume a multiplié et diversifié ses partenariats de coopération et développé une diplomatie crédible et transparente, agissant en faveur de sa région et de son continent’’, a-t-il dit, relevant que le Maroc a démontré son engagement à contribuer à la consolidation de la paix et de la sécurité ainsi qu’à être un acteur actif et déterminant face aux défis environnementaux.

Et d’ajouter que ‘’le Maroc reste convaincu que seules la tolérance, la coexistence et la cohabitation sont même capables de faire la paix. Le vivre-ensemble entre chrétiens, musulmans et juifs a permis au Maroc de préserver ses origines multiculturelles. Il est temps d’abattre le mur de méfiance et d’incompréhension qui divise les espaces culturels pour tenter de construire, à partir de nos acquis, un discours universel’’.

Articles similaires

Concernant la question du Sahara marocain, l’ambassadeur a souligné que ‘’poursuivant son action pour faire entendre sa voix concernant son intégrité territoriale, en totale conformité avec les normes des Nations Unies, la solution politique proposée par le Royaume, à savoir un plan d’autonomie dans le cadre de sa souveraineté, a été fortement soutenue par la communauté internationale, la qualifiant de pragmatique, crédible, équitable et globale, et par la majorité des pays africains, dont 21 ont ouvert leurs consulats généraux dans les villes de Laayoune et Dakhla’’.

A cela s’ajoutent les positions réalistes et justes adoptées par l’Allemagne, l’Espagne, les Etats-Unis d’Amérique, la France, ainsi que par plusieurs pays arabes et asiatiques, a-t-il relevé.

‘’Les provinces sahariennes du Maroc sont aujourd’hui le théâtre d’un développement économique, politique, social et culturel sans précédent. Sur la scène diplomatique, une cinquantaine de pays autrefois acquis aux thèses séparatistes ont rejoint le bon côté de l’histoire, retirant leur reconnaissance à l’entité fantomatique’’, a-t-il ajouté.

Le diplomate a rappelé que Sa Majesté le Roi a initié, dès Son intronisation à la fin des années 90, des réformes audacieuses et ambitieuses et lancé de grands chantiers structurants, le but ultime étant de consolider fermement et vigoureusement le processus de démocratisation du Royaume dans la continuité de la véritable voie des réformes politiques formidables tracée par feu SM Hassan II, et visant le développement et la prospérité du pays.

Le règne de SM le Roi Mohammed VI est une continuité ininterrompue d’actions qui ne peut se résumer à un chiffre aussi symbolique que les 23 ans de règne du Souverain, a-t-il souligné, notant que le Royaume, fidèle à son choix irréversible, poursuit résolument le processus de renforcement des institutions d’un Etat moderne, fondé sur les principes de participation, de pluralisme et de bonne gouvernance.

M. Medrek a passé en revue, à cet effet, les réformes profondes lancées et mises en œuvre par le Royaume sur les plans institutionnel et politique, du développement humain, des politiques publiques, de la place de la femme, de l’économie, des infrastructures, de la protection du climat et de l’environnement.

En matière migratoire, le diplomate a indiqué que le Maroc, de par sa situation géographique stratégique comme point de jonction entre l’Europe et l’Afrique, a développé une véritable politique migratoire fondée sur les principes de réalisme et d’humanisme. ‘’Cette politique, qui a permis à plus de 60.000 ressortissants des pays d’Afrique subsaharienne de se régulariser et donc d’améliorer leurs conditions de vie au Maroc, témoigne du fort attachement du Maroc à son appartenance à son continent et à son souci de son développement et de sa prospérité’’, a-t-il expliqué.

Avec MAP

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page