HibapressPolitique

LE KENYA MAINTIENT TOUJOURS SA POSITION DE NON RECONNAISSANCE DU polisario

HIBAPRESS-RABAT-AGENCE

Le Kenya a annoncé mercredi 14 septembre 2022, par la voix de son président fraichement élu William Ruto le retrait de sa reconnaissance de la pseudo “république sahraouie” et son soutien au plan Marocain d’Autonomie.

Cette annonce a été faite via un tweet du président après des discussions avec le ministre des Affaires Etrangères, Nasser Bourita venu lui présenter les félicitations du Roi Mohammed VI. Dans ce tweet, il est écrit que le “Kenya annule sa reconnaissance de la rasd et prend des mesures pour réduire la présence de cette entité dans le pays”.

Un peu plus tard, ce tweet a été supprimé par la présidence kenyane pour être remplacé par un autre où il est mentionné que le « Kenya appuie le cadre des Nations Unies en tant que mécanisme exclusif pour trouver une solution durable au différend sur le Sahara occidental”.

En dépit de ce tweet rectificatif, le président kényan Wiliam Ruto maintient toujours sa position.

Selon une source diplomatique, citée par le quotidien marocain +TelQuel+, la suppression de la publication de Ruto est due à des contraintes constitutionnelles.

Assurant que la nouvelle position du président demeure inchangée — en faveur du Maroc —, la même source explique que la constitution kényane exige du chef de l’État qu’il passe par le Parlement pour que sa décision (de rompre avec le polisario) soit officiellement adoptée.

Il ne s’agit ni d’une volte-face, ni d’une palinodie ni aussi d’un revirement spectaculaire, mais d’une démarche constitutionnelle devant être respectée par un pays connu par son attachement et son respect à ses institutions politiques.

Pour sa part, la diplomatie Marocaine fait référence à un communiqué conjoint de Rabat et Nairobi, ne citant aucun tweet.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page