Le Site InfoPolitique

le PJD craint « l’importation de modèles étrangers »

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) a émis ses « craintes » du danger d’importer des « problématiques » et des « modèles » n’ayant nul rapport avec les réalités de la société marocaine, ni avec dogme religieux du pays.

Ces « craintes » du parti islamiste sont en réponse à la révision de la Moudawana, annoncée par le Souverain  lors de son discours commémorant la Fête du Trône, le 30 juillet dernier. Ainsi, dans un communiqué publié par son secrétariat général, le parti de Benkirane a souligné que ces « problématiques » auraient des incidences « négatives et très dangereuses » sur la stabilité de la famille, ainsi que sur « la force de la société et sa résistance face aux défis et aux contrariétés » que rencontre le Royaume.

Le communiqué a également soutenu mordicus la nécessité de préserver les acquis de la Moudawana et de remédier à ce qui pourrait être des dysfonctionnements dans son application, particulièrement ceux qui peuvent toucher négativement la stabilité de la famille, le maintien des liens familiaux et le mariage légal.

Le parti de la Lampe a aussi appelé, selon la même source, au dépassement de tout ce qui peut amener à l’intrusion de ce qu’il a nommé « problématiques et inconvénients » que l’expérience a pointé du doigt. Comme il a appelé à la révision de certains articles de la Moudawana dont les objectifs ont été déviés.

Et si le besoin s’en ressent, a-t-on précisé, le parti a exprimé sa volonté d’adhérer en ce qui concerne la révision de certains articles du Code du statut personnel marocain et ce, en prenant compte « du respect total de la Charia islamique et de ses préceptes inconditionnels », selon l’expression du communiqué du PJD.

L.A.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page