Maroc DiplomatiquePolitique

les éditeurs annulent leur décision

Après plusieurs discussions sur la problématique de la hausse des manuels scolaires, les librairies du royaume ont finalement décidé d’annuler la hausse des prix qui était prévue à cet effet, et ce après un soutien présenté par le gouvernement aux professionnels du secteur. D’après les propriétaires des librairies, la hausse devait s’appliquer pour camoufler les augmentations qu’ont connu les coûts d’impression.

Le secteur de l’impression a souffert de hausse des prix dans les matières premières à cause des impacts de la pandémie du Covid-19. Pour amoindrir les charges, ils ont dans un premiers temps décidé de répercuter le taux sur leur production en l’occurrence, spécifiquement sur les manuels scolaires du collège et du lycée. Les hausses annoncées par les éditeurs varient entre 7,20 et 23 dirhams, qui sont restés les mêmes au cours des 20 dernières années.

Dans une parution datée du lundi 15 août, Al Ahdath avait rapporté que les librairies prétendaient accueillir des éditeurs pour finaliser la première phase d’impression des manuels scolaires. Cependant un accord a été conclu au cours de la même période entre les éditeurs et le gouvernement, grâce au soutien du de gouvernement qui a permis au ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports de proposer l’annulation de l’augmentation des prix qui était envisagée.

Lire aussi: Amélioration de l’école publique : le ministère de l’Éducation lance un formulaire pour recueillir les avis des citoyens

Avant que le ministère ne joue les bons offices pour éviter aux parents de subir la répercussion des prix des manuels, le torchon a vivement brûlé entre les parents d’élèves et les libraires, qui aussi ne voulaient pas supporter les hausses des prix, imposées par les éditeurs aux libraires.

En réponse aux hausses annoncées, la Fédération nationale des associations de parents d’élèves avait soutenu que ce changement de prix va aggraver la crise financière qui touche plusieurs familles depuis le début de la crise pandémique.

Articles similaires

Après de longues discussions, l’augmentation de 25% qui était prévue pour les manuels scolaires, est annulée. Après des échanges entre les éditeurs du royaume et le ministère de tutelle, un accord sera signé entre les deux parties, ce qui permettra de soulager les charges des professionnels du domaine, grâce au soutien direct que présentera le gouvernement aux éditeurs, pour protéger la stabilité des prix.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page