Maroc DiplomatiquePolitique

Les stades de Marrakech, Tanger, Agadir et Fès vont passer à l’énergie solaire

Les grands stades de football de Marrakech, Agadir, Tanger et Fés seront bientôt alimentés en partie à l’énergie solaire pour leur autoconsommation. La Société nationale pour l’utilisation et la gestion des stades de football a lancé un appel d’offres pour la conception, la construction et l’exploitation des projets dans quatre concepts différents.

Sonarges recherche des partenaires désireux d’investir dans des centrales photovoltaïques et de les exploiter pour leur propre compte moyennant le paiement de la consommation d’électricité sur la base des prix contractuels convenus.

Selon Sonarges, l’électricité produite par ces centrales devrait couvrir entre 60 et 90 % de la consommation de pointe ou entre 25 et 32 ​​% de la consommation annuelle des quatre stades,

La durée du contrat est de 10 ans et pourra être prolongée de 5 ans à la demande de l’exploitant et avec l’accord de La Sonarges. A l’issue de ce délai, les équipements ou systèmes construits par l’exploitant doivent être remis à Sonarges sans indemnité ni contrepartie.

Cette initiative entre dans le cadre de la stratégie du Maroc déclinée par la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable a soumis à l’ONU sur les émissions de gaz à effet de serre pour 2050, renouvelant l’engagement du Royaume en faveur du développement durable et de l’énergie durable.

La stratégie, que le gouvernement a finalisée en octobre 2021, suggère d’augmenter de près de 30% les ambitions actuelles du Maroc en matière d’énergie propre.

Alors que l’objectif actuel vise 52 % d’énergie renouvelable dans la capacité installée totale d’ici 2030, la nouvelle feuille de route suggère de porter la part des énergies renouvelables à 70 % d’ici 2040 et à 80 % d’ici 2050 dans le mix électrique, tant en termes d’énergie que de capacité.

Selon le ministère, ces objectifs sont réalisables compte tenu du développement technologique actuel et de la diminution du coût des énergies renouvelables.

« La baisse rapide et continue du coût des énergies renouvelables et du stockage valide l’orientation prise par le Maroc et autorise l’adoption de stratégies de décarbonisation très ambitieuses axées sur la production d’électricité verte et d’hydrogène », a-t-il déclaré.

La stratégie énergétique 2050 du Maroc s’articule autour de sept objectifs, dont la consolidation de la gouvernance du développement durable et l’amélioration de la gestion et du développement des ressources naturelles.

La stratégie vise également à renforcer la conservation de la biodiversité, à promouvoir le développement humain et à réduire les inégalités sociales et territoriales.

D’ici 2050, le Maroc prévoit de réduire son utilisation des centrales thermiques conventionnelles (charbon, gaz naturel, fioul) et de dépendre de plus en plus des technologies de réseaux intelligents pour le stockage et la gestion de la demande.

Le Maroc cherche également à atteindre une décarbonisation partielle du mix énergétique au cours de la même période.

Conformément à l’ODD (Objectif des Développement Durable) n° 7 des Nations Unies, Énergie propre et abordable, le Maroc augmente considérablement sa part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial, conduisant à un avenir plus vert.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page