L’exclusion des femmes du monde numérique a coûté 1.000 milliards $ au PIB des pays à faible revenu

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a indiqué que l’exclusion des femmes du monde du numérique a représenté un manque à gagner d’environ 1.000 milliards de dollars pour le PIB des pays à revenu faible ou intermédiaire.

« Ces 10 dernières années, l’exclusion des femmes du monde du numérique a représenté un manque à gagner d’environ 1.000 milliards de dollars pour le PIB des pays à revenu faible ou intermédiaire – perte qui, si rien n’est fait, pourrait atteindre 1.500 milliards de dollars d’ici à 2025 », a souligné Guterres dans un message marquant la célébration de la journée internationale de la femme.

Il a relevé que les femmes représentent moins d’un tiers des personnes travaillant dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, notant que sans une représentation suffisante des femmes lors de leur mise au point, les nouvelles technologies peuvent dès le départ contenir en elles les germes de la discrimination.

“Il est essentiel de réduire la fracture numérique et d’accroître la représentation des femmes et des filles dans le domaine des sciences et des technologies”, a-t-il insisté, en faisant état “d’énormes obstacles” auxquels les femmes font face.

Saluant les accomplissements des femmes et des filles de tous les horizons et des quatre coins du monde, le chef de l’ONU a plaidé pour l’accélération de la pleine participation et du leadership des femmes.

“Investir en faveur des femmes bénéficie à l’ensemble des personnes, des communautés et des pays”, a-t-il dit, invitant les gouvernements, le secteur privé et la société civile à oeuvrer main dans la main pour bâtir une société plus inclusive, juste et prospère au bénéfice des femmes, des filles, des hommes et des garçons du monde entier.

Avec MAP


Continuer la lecture

Quitter la version mobile