Maroc DiplomatiquePolitique

NUPES et les liens troubles avec le Front Polisario

Le second tour des élections législatives de la 9eme circonscription des français de l’étranger opposera l’ex Ministre Elisabeth Moreno – candidate de la majorité présidentielle – à Karim Bencheikh, candidat NUPES.

Dans cette circonscription où le Maroc pèse lourd électoralement, la question du Sahara est au centre de tous les débats. Si Elisabeth Moreno a d’ores et déjà qualifié le plan d’autonomie marocain comme « la solution la plus sérieuse , la plus solide et la plus applicable », la position de Karim Bencheikh est quant à elle extrêmement floue. Depuis le début de cette campagne, Karim Bencheikh a été extrêmement discret sur ce sujet. Cela s’explique probablement par les positions claires et assumées de La France Insoumise et du Parti Communiste Français sur la question du Sahara, dont ils sont les principaux relais dans la sphère politique française.

En octobre 2019, la Présidente du groupe LFI à l’Assemblee Nationale Mathilde Panot a participé à une manifestation organisée par le Front Polisario à Paris et a déclaré son « soutien au peuple sahraoui qui lutte pour son auto détermination » en posant également avec Claude Mangin-Asfari, épouse du terroriste Naama Asfari.

En 2018, le député Loïc Prud’homme a souligné dans un courrier au Ministre Le Drian que le Maroc « continue de perpétrer des persécutions avec des risques de torture avérés, sur le peuple sahraoui ».

A ces positions officielles de LFI, nous pouvons également souligner celles du PCF, alliée de LFI au sein de NUPES, et soutien financier et politique de toujours du Polisario à Paris. Si Karim Bencheikh est élu, il aura pour collègue au sein de son groupe parlementaire le député Jean Pierre Lecoq, véritable représentant des causes de la dénommée RASD à l’Assemblee Nationale. Lecoq est connu pour ses nombreuses sorties et initiatives en faveur du Polisario, dont l’organisation d’un récent colloque en janvier 2022 en soutien aux thèses séparatistes, donnant une tribune au Parlement à de Gilles Devers, avocat du Front Polisario, et Oubi Bouchraya Bachir, représentant du Front Polisario à Bruxelles.

Si Karim Bencheikh est élu à l’Assemblee Nationale en tant que député NUPES, il devra être solidaire – et donc comptable – des positions officielles portées par son groupe parlementaire et les leaders de la France Insoumise et du PCF. Voici donc un candidat qui sollicite les voix des français du Maroc, et des franco-marocains, avec l’ambition de rejoindre un groupe parlementaire qui milite activement contre les intérêts stratégiques du Maroc.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page