Maroc DiplomatiquePolitique

Un ancien conseiller de Trump arrêté pour outrage au Congrès

L’ancien conseiller de Donald Trump à la Maison Blanche, Peter Navarro, a été arrêté vendredi dans un aéroport pour outrage au Congrès, dans le cadre d’une enquête sur les évènements du 06 janvier 2021.

M. Navarro, 72 ans, a été inculpé par un grand jury fédéral jeudi après avoir ignoré une citation à comparaître de la commission d’enquête de la Chambre des représentants sur l’assaut du 6 janvier 2021 contre le Capitole.

Des documents judiciaires indiquent que le parquet a demandé que l’acte d’accusation de M. Navarro soit scellé jusqu’à ce que son « opération d’arrestation soit exécutée ».

Au tribunal, M. Navarro a accusé le département de la Justice de « faute professionnelle » pour l’avoir arrêté dans un aéroport alors qu’il se rendait à Nashville pour une apparition télévisée. Il a également soutenu que la commission d’enquête du Congrès n’a pas le pouvoir de le citer à comparaître.

« Ce comité est un comité fantoche qui n’a pas le pouvoir de délivrer des citations à comparaître », a déclaré M. Navarro à un juge fédéral. « Ils ont essentiellement armé leurs pouvoirs d’enquête d’une manière qui viole la séparation des pouvoirs ».

La Chambre des représentants avait voté en faveur de la détention de M. Navarro pour outrage en avril, le renvoyant au département de la Justice pour des accusations criminelles. Sur les quatre anciens responsables de M. Trump qui ont été renvoyés pour outrage par la Chambre, M. Navarro est seulement le deuxième à faire face à des accusations.

S’il est reconnu coupable, il risque jusqu’à un an d’emprisonnement et 100.000 dollars d’amende pour chaque chef d’accusation.

M. Navarro a été inculpé de deux chefs d’accusation pour outrage au Congrès, l’un pour n’avoir pas fourni de documents, l’autre pour n’avoir pas témoigné.

L’acte d’accusation du grand jury indique que M. Navarro est un « citoyen privé » et qu’il ne s’est jamais présenté devant la commission de la Chambre des représentants ni n’a demandé de prolongation de délai après avoir été cité à comparaître.

Avec MAP

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page