Une réunion au Caire examine le Projet de loi arabe interdisant le discours de haine

Les travaux de la 4-ème réunion de la commission mixte, composée d’experts et de représentants des ministères arabes de la justice et de l’intérieur pour l’examen du Projet de loi arabe interdisant le discours de haine, ont débuté lundi au Caire, avec la participation du Maroc.

Une délégation comprenant des cadres des ministères de la Justice et de l’Intérieur et de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) représente le Maroc lors de cette réunion, qui se tient en application de la décision de la 38-ème session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Justice.

La réunion discutera des détails du Projet de loi proposé par le ministère koweitien de la Justice en 2018 afin de guider les pays qui n’ont pas de législation interdisant les discours de haine.

Le Projet de loi est considéré comme une étape avancée visant à créer une législation visant à lutter contre les discours de haine, la discrimination, ainsi que contre les expressions qui portent atteinte à la dignité humaine.

L’élaboration du projet de loi vise à réduire les phénomènes répandus qui conduisent à des conflits de société, en particulier dans les établissements d’enseignement ayant connu nombre d’incidents, d’où la nécessité d’y adopter un code de conduite.

Des représentants des ministères de la Justice et de l’Intérieur et des autorités concernées des pays arabes participeront à la réunion, qui est organisée par le Département des affaires juridiques de la Ligue des États arabes pendant deux jours.

Avec MAP


Continuer la lecture

Quitter la version mobile