Santé

Allô, Giulia ? « Ma copine refuse de tester un truc sexuel car elle a peur »

« Chère Giulia, 

Alors voilà : avec ma copine on s’adore, on est bien ensemble et on parle très ouvertement de sexualité. On a testé plein de choses mais j’aimerais beaucoup essayer un truc qu’elle refuse par gêne. Elle ne refuse pas parce qu’elle ne veut pas, mais parce qu’elle a peur. On en parle beaucoup, mais elle a toujours peur. Comment pourrait-on débloquer cette peur, cette gêne, pour au moins essayer une fois de le faire ? »

Axel, 34 ans

« Merci, cher Axel, pour votre courrier qui me réjouit !

Un homme qui met le pied dans notre discussion, c’est, en soi, une très bonne nouvelle : parce que les espaces mixtes devraient toujours être ceux où l’on respire le mieux… Et parce que ce foutu vieux monde n’avancera réellement, parce que les relations femmes/hommes ne s’apaiseront vraiment, parce que l’amour et la sexualité ne se réinventeront profondément seulement quand, à leur tour, les hommes s’autoriseront à se poser des questions et à mettre des mots sur leurs émotions. 

Par éducation, et à cause de cette foutue croyance selon laquelle le masculin s’évalue à l’épaisseur du cuir, il est encore trop rare de voir un homme ne serait-ce que commencer à considérer qu’éventuellement, derrière la lanière de la besace, il puisse y avoir un tout petit truc qu’on appellerait un cœur…  Et que le premier organe génital ne se situe pas forcément dans le slip, mais plutôt sous la boîte crânienne. »

« Aucun désir, aucun fantasme, aussi fort soit-il, ne doit obliger l’autre à le réaliser »

Bref. Ce petit préambule… Pour me permettre de mieux vous taper (gentiment) sur les doigts : une femme qui a peur, une femme qui est gênée, c’est une femme qui ne veut pas. Point. Peu importe la nuance, le résultat est le même. Et toutes les craintes, et toutes les gênes, sont légitimes. Et aucun désir, aucun fantasme, aussi fort soit-il, ne doit obliger l’autre à le réaliser. Face à vous, avec vous, il y a votre copine. Dont les désirs, et les non désirs, sont aussi valables que les vôtres. Dont toutes les réticences sont recevables. Et respectables. Autant que vos envies sont recevables et respectables, oui. C’est là où la relation se complique. Mais c’est là aussi – et même seulement, que la rencontre peut se faire : à mi-chemin entre soi et l’autre. Il est délicat.. Difficile, parfois, à trouver. Plus encore à maintenir, tant on serait tenté, parfois, pour évacuer le questionnement et la discussion d’écraser l’autre de son désir… Ou au contraire de le lui sacrifier. Mais « délicat », ça veut aussi dire « précieux ». Donc rare. Donc on en prend soin. Et on continue, comme vous le faites, Axel, à dialoguer, le plus ouvertement possible. Quitte à élargir le vocabulaire… Autant que l’imaginaire.

« Imaginer un “safe word” comme dans les donjons SM »

Vous pouvez, par exemple, « imaginer », tous les deux, un « safe word », un mot de passe, qui assure, à l’un comme à l’autre, qu’à partir du moment où il est prononcé, le jeu, quel qu’il soit, prenne fin. Ce qu’il se passe dans les donjon SM, où les « safe word » sont une règle de base, peut fonctionner chez vous : votre compagne pourrait se sentir assez rassurée, avec cette porte de sortie, pour tenter le coup.Mais…  Vous pouvez aussi laisser tomber. Et ça n’est pas grave. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne meurt jamais d’une demande sexuelle inassouvie. A trop vouloir gagner un bras de fer, c’est le plaisir qu’on perd – et parfois l’amour avec. Cela dit, je ne m’inquiète pas, Axel : si vous êtes de ceux qui osent écrire, de ceux qui savent s’interroger, vous êtes certainement de ceux, aussi, qui savent inventer. »

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page