Santé

Anxiété, manque de confiance, humeur : sauter le petit-déjeuner pourrait avoir de lourdes conséquences pour les enfants


En France, le chiffre 368 millions représente le nombre de petits-déjeuners pris par semaine à domicile en 2021. Si certains font l’impasse sur ce repas, il est pourtant primordial pour bien commencer la journée. Il aurait notamment une place importante pour les enfants. Sans lui, les plus petits pourraient être confrontés à des problèmes comportementaux, alerte une étude.

Les enfants n’ont pas tous pris la bonne habitude de se mettre à table le matin pour déguster un bon petit-déjeuner. Pourtant, ce repas est essentiel notamment pour les plus jeunes. En effet, une nouvelle étude scientifique, publiée dans la revue « Frontiers in Nutrition » a montré que les enfants qui prennent un petit-déjeuner le matin auraient une meilleure santé psychosociale et auraient également moins de problèmes comportementaux.

À lire aussi >> Peut-on transmettre son anxiété à ses enfants ? Une étude répond

Des problèmes psychosociaux pour les enfants qui ne prennent pas de petit-déjeuner le matin

Pour les travaux, des chercheurs espagnols ont analysé des données provenant de l’Enquête nationale espagnole sur la santé datant de 2017. Plusieurs informations étaient alors regroupées comme les habitudes relatives au petit-déjeuner, mais aussi des éléments sur la santé psychosociale des enfants. Ainsi, grâce à un questionnaire, les scientifiques ont pu évaluer leurs niveaux d’estime, d’anxiété ou encore leurs différentes humeurs. Les tests ont été remplis par les parents ou tuteurs légaux. Au total, 3 772 enfants espagnols ont participé à cette expérience, tous âgés de 4 à 14 ans.
Après avoir pris en compte tous les résultats, les chercheurs ont compris que les enfants qui sautaient leur petit-déjeuner chez eux étaient davantage confrontés à des problèmes psychosociaux comme une moins bonne estime de soi, davantage d’anxiété… Contrairement aux autres. Autre observation : prendre son petit-déjeuner à l’extérieur de son domicile, n’est pas non plus la solution idéale. En effet, cela serait autant préjudiciable que de sauter ce repas. En cause ? D’après les experts, les petits-déjeuners pris en dehors de la maison sont généralement moins nutritifs qu’un repas maison.

Que manger au petit-déjeuner ?

Le Dr José Francisco López-Gil de l’Université de Castilla-La Mancha à Cuenca (Espagne), premier auteur de l’étude explique donc dans un communiqué : « Nos résultats suggèrent qu’il est non seulement important de prendre le petit-déjeuner, mais aussi que l’endroit où les jeunes prennent leur petit-déjeuner et ce qu’ils mangent compte aussi ». Ainsi, s’il est important pour les enfants de prendre leur petit-déjeuner chez eux, il est essentiel de faire attention à ce qui compose leur assiette lors de ce repas. L’étude nous apprend que certains aliments sont à privilégier comme : le café, le lait, le thé, le chocolat, le cacao, le yaourt, le pain, les toasts, les céréales et les pâtisseries. Tous ces produits sont, en effet, associés à des risques plus faibles de problèmes de comportement. À l’inverse, certains aliments sont à éviter tel que : les œufs, le fromage et le jambon, qui eux augmenteraient les risques de problèmes de santé. Enfin, il est conseillé de consommer des céréales, idéales pour un bon petit-déjeuner puisqu’elles permettraient de diminuer le stress, de mieux réguler l’humeur, le sommeil et d’autres fonctions physiologiques jouant un rôle sur le comportement.
Il est néanmoins important de prendre du recul sur cette étude, puisque d’après les scientifiques, d’autres facteurs pourraient rentrer en compte comme le soutien social et familial reçu lorsque le petit-déjeuner est pris à la maison.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page