Santé

Apnée du sommeil chez l’enfant : comment la soigner ?

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil se définit par une obstruction partielle ou totale des voies aériennes supérieures de l’enfant, la nuit, durant son sommeil. Résultat : pendant quelques secondes, plusieurs fois par nuit, il y a une interruption de la respiration.

L’apnée du sommeil touche entre 2 et 5 % des enfants.

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil chez l’enfant ?

On distingue les symptômes présents dans la journée et ceux survenant la nuit. « On pense toujours aux ronflements, mais un enfant peut ne pas ronfler et souffrir d’apnée du sommeil, précise le Dr Madiha Ellafi, pneumologue allergologue. C’est pourquoi, la combinaison d’un ou plusieurs facteurs diurnes et nocturnes doit alerter les parents et les amener à consulter un médecin pour vérification. »

Les symptômes diurnes

« Voici ci-dessous les signes qui peuvent évoquer une apnée du sommeil et auxquels il faut être attentif quand on est parents », dit la pneumologue allergologue.

Votre enfant a du mal à se lever le matin. Il est grognon et encore fatigué.

• Il se plaint de maux de tête au réveil.

• Il est hyperactif, il n’arrive pas à se concentrer.

• Il est muti-dys (dysorthographique, dyslexique, dyscalculique).

• Il a des troubles de la concentration, de l’attention, de mémorisation à l’école.

• Il a un retard de croissance staturo-pondérale.

• Il est agressif avec ses frères et sœurs, ses camarades de classe.

Les symptômes nocturnes

• Votre enfant souffre de ronflements.

• Il a un sommeil agité.

• Il dort la bouche ouverte.

• Il transpire beaucoup.

• Il souffre de parasomnies (somnambulisme, terreurs nocturnes, cauchemars).

• Il se lève la nuit pour boire.

Quelles sont les causes de l’apnée du sommeil ?

« Les causes de l’apnée du sommeil chez l’enfant sont nombreuses », prévient le Dr Ellafi.

L’allergie

« La première cause d’apnée du sommeil chez le petit enfant est l’allergie respiratoire, explique le Dr Ellafi, et notamment aux acariens. C’est l’un des premiers allergènes que le nourrisson rencontre. Il peut s’agir également d’une allergie alimentaire avec une intolérance aux protéines du lait de vache. »

L’augmentation de volume des végétations et des amygdales

S’il est normal, en cas d’infection, de voir les amygdales grossir, ces dernières, une fois la maladie guérie doivent retrouver leur taille. « En cas d’apnée du sommeil, les amygdales restent grosses entredeux infections car elles sont surstimulées par plusieurs facteurs, indique la pneumologue allergologue. Que ce soit l’allergie, la pollution intérieure et extérieure, mais également la génétique, la morphologie. »

Le surpoids

Ce n’est pas la cause la plus. Fréquente. Cependant, « le surpoids est un facteur de risque croissant, avertit le Dr Ellafi, notamment avec les ‘bébés coca’. » Il faut savoir que la prise de quelques kilos supplémentaires chez l’enfant, se répercute également par quelques grammes supplémentaires au niveau de la langue et peut provoquer, la nuit, une obstruction des voies aériennes car elle est molle et part en arrière.

Les signes d’alerte

Il y a une typologie d’enfants pouvant faire suspecter un syndrome d’apnée du sommeil. Comment les reconnaître ? Le Dr Ellafi, les décrit ainsi : « il s’agit d’un enfant au visage adénoïdien, c’est-à-dire allongé, ayant toujours ou souvent la bouche ouverte (il respire par la bouche), les narines fines, la peau pâle et les yeux cernés. »

Qui consulter ?

Si les parent suspectent une apnée du sommeil chez leur enfant, ils doivent consulter, en première intention leur pédiatre ou leur médecin traitant. Ce dernier pourra les orienter vers un médecin ORL, un pneumologue, un allergologue.

Pendant longtemps, le seul traitement était la chirurgie. « Aujourd’hui, l’approche est muti-disciplinaire avec une prise en charge sur la durée dans le but de libérer les voies aériennes et de permettre à l’enfant d’avoir un sommeil récupérateur », précise la pneumologue allergologue.

Le traitement dépend des antécédents de l’enfant après interrogatoire sur son histoire. « Un bilan ORL avec  une nasofibroscopie est indispensable », précise le Dr Ellafi. Cet examen permet de voir si la muqueuse nasale est de type allergique ou non, de distinguer les cornets, les végétations et d’apprécier le volume entier des amygdales.

• Si l’enfant souffle de reflux, le traitement sera celui du reflux gastro-oesophagien. Il sera accompagné de conseils d’hygiène alimentaire : « un biberon, le soir, sera déconseillé à partir du moment où le nourrisson est passé à une alimentation solide, soit entre l’âge de 4 et 6 mois », précise la pneumologue allergologue.

• La tétine doit également être évitée.

• Une literie anti-acariens est recommandée.

• Une rééducation musculo-fasciale (kinésithérapie linguale) par une kinésithérapeute ou un orthophoniste peut être nécessaire pour rétablir le bon fonctionnement de la langue.

• Un traitement orthodontique peut être envisagé, en général à partir de 7 – 8 ans, « quand les premières dents définitives ont fait leur apparition », précise le médecin. Avant c’est trop tôt quand il n’y a que les dents de lait. 

• Une adénoïdectomie ou une amygdalectomie en cas d’hypertrophie des amygdales peuvent être nécessaires. « C’est le cas lorsque leur encombrement est supérieur à 50 %.En deçà, on recommande un nettoyage nasal quotidien pour désobstruer les voies respiratoires », explique le Dr Ellafi.

• La ventilation non invasive par pression positive continue (PPC) est préconisée en cas d’apnée sévère. « Il existe un grand bénéfice à appareiller les enfants, prévient la pneumologue allergologue. Dès les premières nuits, une efficacité est constatée. Il faut simplement apporter les explications nécessaires à l’enfant et lui demander de bien garder la bouche fermée afin qu’il n’y ait pas de fuites d’air. »

Diagnostiquer et traiter l’apnée du sommeil tôt chez l’enfant, permet avant tout à l’enfant de retrouver un bon sommeil. Cela limite le risque que cette dernière soit trop sévère à l’âge adulte et qu’elle entraîne des complications. « C’est pourquoi il est recommandé aux enfants ayant souffert d’apnée d’être vigilant en grandissant et de ne pas hésiter à consulter en cas de retour de symptômes », conseille leDr Ellafi.

Des associations pour aider

• Association française apnées du sommeil et orthèse : 23 rue Vernet, 75008 Paris.

• Alliance Apnées du sommeil : 8 rue Tronson du Coudray, 75008 Paris. 

• Santé Respiratoire France : 115 rue Saint-Dominique, 75007 Paris.

Une application pour les enfants

“Un sommeil de Marmotte” a été créée par le Dr Madiha Ellaffi. Cette application pour smartphone dédramatise la maladie grâce à son univers ludique. Cette application propose une éducation thérapeutique aux enfants, ainsi que des exercices de rééducation maxillo-faciale. 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page