Santé

Crise aux urgences : les premières mesures annoncées par la ministre de la Santé

Sans attendre la fin de la “mission flash” initiée par Emmanuel Macron dont l’objet est de consolider les services hospitaliers d’urgence, la ministre de la santé, Brigitte Bourguignon, a annoncé des premières mesures pour tenter d’endiguer la crise des urgences. La ministre a communiqué ces nouvelles mesures lors d’une intervention au Congrès Urgences à Paris ce mercredi 8 juin. 

Heures supplémentaires payées double, soignants retraités… Les premières mesures annoncées par Brigitte Bourguignon

Au lendemain d’une journée de manifestation organisée par les personnels hospitaliers partout en France, la ministre de la santé a énuméré les premières actions adoptées par le gouvernement « pour que les Français ne soient pas privés de soins » cet été. Un plan d’action grandement attendu par les personnels soignants alors que le décompte de l’association Samu-Urgences de France dénombrait fin mai, 120 services d’urgences qui ont été forcés de limiter leur activitéou s’y préparent

Voici les premières mesures annoncées par la ministre de la santé, Brigitte Bourguignon : 

  • « réactiver le doublement de la rémunération des heures supplémentaires du personnel non médical, et du temps de travail additionnel des médecins, pour l’ensemble de la période estivale » ; 
  • “un dispositif exceptionnel » pour que « les élèves infirmiers et aides-soignants ayant achevé leur formation initiale en juin et juillet (puissent) commencer à exercer immédiatement, sans attendre la remise officielle de leur diplôme” ;
  • Les soignants à la retraite « volontaires pour reprendre une activité » cet été  obtiendront des « facilités de cumul (avec) leur pension de retraite ». Les agences régionales de santé (ARS) devront « remobiliser les dispositifs territoriaux de gestion de crise » afin de coordonner hôpitaux publics, cliniques privées et professionnels libéraux.

La ministre de la santé a clôturé son intervention en promettant que ces « premières mesures seront bientôt complétées par les propositions de la mission Braun« . Pour rappel, le Dr François Braun, chef des urgences du CHR de Metz et président de Samu-Urgences de France, avait été missionné par Emmanuel Macron de chapeauter la « mission flash ».  Les  résultats de cette initiative sont attendus avant le 1er juillet.

Des initiatives accueillies avec réserve par Thierry Amouroux, le porte-parole du Syndicat National des Professionnels Infirmiers.  » Si la réactivation du doublement de la rémunération des heures supplémentaires est « une bonne nouvelle », ce n’est pas suffisant pour Thierry Amouroux. « Il faut se donner les moyens, changer le logiciel : revaloriser les salaires certes, mais aussi revoir les ratios de patients par infirmières pour redonner envie à ceux qui ont arrêté d’exercer de revenir à l’hôpital. Les moyens annoncés ne suffisent pas » proposait-il sur les ondes de Franceinfo ce mercredi 8 juin.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page