Santé

Dans l’Aude, un ado contracte un staphylocoque doré après une baignade

La journée a viré au drame. Un adolescent de 15 ans s’est baigné avec ses copains dans la Berre, un cours d’eau du département de l’Aude. Mais, rapidement, il a présenté des symptômes désagréables le conduisant à l’hôpital de Narbonne.

Le jeune homme présentait une plaie qui a été la porte d’entrée à une bactérie. Il a contracté un staphylocoque doré après s’être baigné dans la Berre alors que la baignade est interdite à cet endroit. En effet, quand le niveau de l’eau est bas et qu’il y a peu de courant, le risque infectieux est encore plus important. « Il y a des panneaux partout. Il est strictement interdit de se baigner et encore plus de plonger du pont. Il y a des risques d’accident », rappelle le maire de la commune de Portel-des-Corbières, Bruno Teixier.

Danger pour les baigneurs

Mais l’édile a remarqué que de nombreuses personnes viennent quand même se baigner malgré l’interdiction : « Notre souci actuellement c’est la présence de groupes de jeunes Narbonnais qui viennent par le bus à 1 euro. La semaine dernière la gendarmerie a dû intervenir. Hier encore, la police municipale a appréhendé deux jeunes qui ont été remis à leurs parents. Les risques d’accident sont grands. Il faut que les jeunes et la population en général en prennent vraiment conscience. Tout est signalé. Il faut que les gens soient responsables ».

Pourtant, se baigner dans une zone interdite n’est pas sans risque (source 1). En France, les agences régionales de santé réalisent des relevés d’échantillons puis font pratiquer des analyses dans des laboratoires agréés par le ministère des solidarités et de la santé pour s’assurer de la qualité de l’eau. Aujourd’hui, il existe un véritable risque infectieux à se baigner dans une zone non autorisée. En effet, la présence de bactéries dans l’eau représente un danger pour les baigneurs (leptospirose, infection urinaire, maladie de peau, etc.). De plus, attention également au risque de noyade car les cours d’eau sont rarement surveillés et les courants peuvent-être forts.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page