Santé

Diarrhées nerveuses : comment le stress bouleverse notre santé intestinale ? Solutions ?

Connaissez-vous la fameuse « boule au ventre », qui vous prend aux tripes avant un examen, un entretien d’embauche ou toute autre situation stressante ? Sachez que dans certains cas, elle peut être responsable de diarrhées passagères. On fait le point. 

Diarrhée nerveuse : de quoi parle-t-on ?

Les diarrhées sont caractérisées par l’émission anormale de selles trop liquides, trop molles, trop fréquentes et / ou trop abondantes. Leurs causes peuvent généralement être variées : une origine virale, une pathologie à part entière (maladie cœliaque, maladie de Crohn, etc), une infection due à un parasite, une bactérie (salmonelle, shigelle, etc.), ou simplement le stress… Dans ce dernier cas, et après avoir éliminé toutes les autres éventualités, on peut parler de diarrhée nerveuse. 

Contrairement aux diarrhées chroniques, qui persistent pendant plus de quatre semaines, les diarrhées nerveuses sont généralement liées à un stress occasionnel, et surviennent par crises aiguës, au moment où l’on est tendu.e. 

Dans certains cas, elles peuvent toutefois prendre la forme d’épisodes chroniques, si l’anxiété elle-même prend une place importante dans la vie de la personne concernée, et s’installe sur le long terme. 

Outre le changement d’aspect et de consistance des selles, d’autres symptômes peuvent se manifester : 

  • une incontinence fécale accompagnée d’un besoin impérieux et fréquent d’aller à la selle ;
  • des ballonnements, des crampes, des spasmes intestinaux et des flatulences ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • une sensation de vertige, voire une impression de malaise général ;
  • et des signes de déshydratation (un teint pâle, des yeux creusés, une diminution de la vitalité, une sensation de bouche sèche, une baisse de la tension artérielle, etc). 

Diarrhées liées au stress : quand consulter ?

Si le stress reste occasionnel, les diarrhées qui l’accompagnent le seront aussi. Mais lorsque certaines personnes très anxieuses manifestent des épisodes de diarrhée sur le long terme (diarrhée chronique), mieux vaut consulter un médecin ! Parfois, les crises alternent avec des épisodes de constipation.

À noter : « Tout épisode de diarrhée d’apparition relativement récente, qui persiste après un voyage, un transit qui s’est modifié depuis plusieurs semaines, la présence de sang et de glaires, un amaigrissement important etc doivent amener à consulter rapidement », alerte la Société nationale française de gastro-entérologie (source 1). 

Pourquoi le stress fait aller aux toilettes ?

En temps normal, les selles sont composées de 60 à 90 % d’eau, censée être absorbée par le système digestif lorsque lesdites selles traversent le gros intestin. Or, le stress agit sur les mouvements des intestins et accélère le transit, ce qui ne laisse pas assez de temps au système digestif pour absorber l’eau normalement. Autrement dit, l’eau reste mélangée avec les selles et celles-ci deviennent particulièrement liquides. Le rectum n’arrive donc pas à les contenir longtemps. D’où l’incontinence et les diarrhées en cas de panique ou de nervosité.

Par ailleurs, le stress entraîne bien souvent un bouleversement des habitudes alimentaires : on a tendance à céder plus facilement à l’appel du gras et du sucre. Sachant que les repas trop riches ou trop copieux peuvent directement impacter le système digestif, ou aggraver des troubles intestinaux préexistants. 

LE STRESS REND-IL VRAIMENT MALADE ?

Gérer son stress pour prévenir les crises de diarrhée

Si votre diarrhée est liée à un stress occasionnel (examens, rendez-vous angoissant, présentation au bureau, etc), attaquez-vous directement à cette cause. Anticipez et interrogez-vous sur les raisons de votre peur. Le moment venu, des exercices de sophrologie, de méditation pleine conscience, ou une simple pause musicale de quelques minutes, en respirant calmement par le ventre peut permettre de désamorcer la crise. 

Au quotidien, des activités comme le yoga, la marche, le vélo, le dessin, la couture, le shopping, la lecture, le cinéma, etc peuvent vous apaiser. À vous de trouver ce qui vous détend. L’aide d’un psychologue peut éventuellement vous être bénéfique. 

Quels médicaments pour limiter les symptômes ?

Si les symptômes diarrhéiques sont déjà là, n’oubliez pas de vous hydrater (eau, jus, thé, bouillon, etc) pour compenser les pertes en eau et en sels minéraux. 

Certains traitements médicamenteux permettent de réduire l’activité excessive des intestins et d’améliorer l’absorption de liquide en quelques heures. Renseignez-vous auprès d’un professionnel de santé en fonction de l’intensité de vos symptômes. Des antispasmodiques peuvent aussi réduire les douleurs abdominales. 

Que manger en cas de diarrhée chez l’adulte ?

Adoptez une alimentation qui ménage vos intestins et n’aggrave pas les symptômes : soupes, bouillons, légumes cuits contenant peu de fibres, certains fruits comme la banane mûre…

Évitez les viandes et poissons crus, les laits et fromages non pasteurisés, les crustacés et les aliments trop riches en fibres. 

Comment stopper la diarrhée naturellement ?

  • la phytothérapie : tisane de ronce ou encore jus de cassis et de myrtille ;
  • l’aromathérapie : huiles essentielles de mandarine verte, de camomille, de marjolaine à coquille ou d’Ylang Ylang, par exemple, contre le stress ;  
  • les compléments alimentaires : la levure de bière ou encore des probiotiques, pour reconstituer la flore intestinale. 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page