Santé

Du bienfait d’être le plus bavard dans une conversation


Des chercheurs de l’université d’Harvard et de l’université de Virginie ont découvert que, contrairement à ce que l’on pensait, il ne faut pas laisser son interlocuteur parler pour lui paraître sympathique.

Savoir écouter ses interlocuteurs est important, oui. Mais cela ne nous garantit pas d’être appréciés. Au contraire, les personnes qui animent plus de la moitié d’une conversation sont plus appréciées que les autres, d’après une étude de l’université d’Harvard et de l’université de Virginie parue le 11 juillet dans le « Personality and Social Psychology Bulletin », relayée par « Psychology Today » le 15 août. Les chercheurs ont demandé à des étudiants de licence de participer à trois expériences.

Lire aussi >> On a classé les signes astrologiques du plus au moins bavard

Les deux premières mettaient à l’épreuve leur biais de réticence, c’est-à-dire la croyance selon laquelle il faut moins parler que son interlocuteur pour être apprécié. Pour la numéro 1, ils ont dû imaginer une conversation avec un camarade avec lequel ils devront conduire une expérience en labo, et ont estimé qu’ils devaient parler pendant moins de 50% de la discussion pour paraître plus sympathique. Le résultat de la deuxième étude donnait le même écho. Pour la dernière, les étudiants devaient avoir des conversations de sept minutes par paires, régies par un programme informatique qui leur indiquait combien de temps ils devaient parler au hasard. À la fin de cette interaction, les personnes bavardes étaient mieux notées par leurs partenaires.

Le biais de réticence et l’effet de « halo » remis en question

« Nous avons émis l’hypothèse que les personnes présenteraient un biais de réticence […] et un effet de “halo”, c’est-à-dire la croyance que leur temps de parole dépend de leur but (être aimé ou paraître intéressant, par exemple) », font savoir les auteurs. S’ils veulent être appréciés, ils n’ont pas besoin de se retenir d’intervenir pour laisser le champ libre à leur interlocuteur, comme ils pourraient le croire. Attention toutefois à ne pas prendre toute la place, et à éviter de couper la parole, car l’impolitesse ne pardonnera pas.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page