Santé

Fabrice Midal : ses 7 clés pour trouver sa « puissance intérieure »

 Quelque chose nous manque, mais quoi ? L’époque est  en quête de spiritualité, sans trop savoir ce que cela signifie. Se sentir relié au monde, gérer ses émotions, devenir zen ? Les ouvrages de développement personnel pullulent, les coachs et les comptes Instagram aussi, proposant des méthodes plus ou moins bricolées nous enjoignant de « savourer l’instant présent », « lâcher prise », « positiver », « devenir zen »… Mais notre aspiration n’est-elle pas plus vaste, plus profonde, plus intense ? Le philosophe Fabrice Midal, auteur de « Foutez-vous la paix » (éd. Flammarion), met les pieds dans le plat en montrant comment l’expérience spirituelle la plus vibrante est à portée de main. Pour lui, c’est une expérience simple et ordinaire que nous vivons tous. Seul problème, nous ne savons pas l’identifier. Et donc la nourrir, lui redonner sa place. Et il ne s’agit pas de s’asseoir en lotus, d’attendre l’illumination devant un arbre, d’être transcendé par une lumière divine ! Dans son nouveau livre, « Les 5 portes. Trouve le chemin de ta spiritualité » (éd. Flammarion/Versilio), l’expérience spirituelle dédramatisée devient un moment profond de félicité ordinaire, qui nous reconnecte à notre élan vital. En cette époque morose, rincée par deux ans d’épidémie, entrer en relation avec cette puissance vibrante au plus profond de soi semble être une urgence vitale, et même plus : un chemin vers la joie. Déconstruisant les clichés qui contribuent à nous couper de notre puissance intérieure, Fabrice Midal nous donne ici sept clés pour expérimenter la spiritualité au quotidien.

                                            

1-C’EST CONCRET             

« La spiritualité est une expérience très concrète, affirme Fabrice Midal. Nous la vivons tous sans toujours la reconnaître : c’est le fait de se sentir, à un certain moment et dans certaines circonstances, pleinement vivant. Je prends un café avec une amie, je prépare un repas, je marche dans la forêt, je lis un livre qui me comble, je fais le ménage ? Parfois, cela peut être l’occasion d’un moment hors du temps, dans lequel mes soucis passent à l’arrière-plan, où je me sens relié au monde. Quand ces critères sont réunis, c’est une expérience spirituelle dont les effets sur le cerveau ont été identifiés par les neurosciences. Ces expériences quotidiennes sont trop souvent déconsidérées, pourtant elles comportent une dimension spirituelle simple et très intense, dans laquelle on s’accomplit. »

                                            

2-CE N’EST PAS UNE AFFAIRE DE CROYANCE             

« On confond le spirituel et le religieux. Parfois, la religion est spirituelle, on peut sentir une dimension d’ouverture, d’amour… Mais le plus souvent les religions ont empêché cette expérience en étant dogmatiques ou culpabilisantes, comme si un système de pensée normé pouvait décider à votre place de la validité de votre expérience. Or il s’agit plutôt de laisser tomber tous les carcans pour réexplorer la singularité de son expérience. Le seul critère qui vaille est : est-ce que cela m’ouvre, me rend plus vivant, me met en rapport avec ce qui me concerne le plus ? »

                                            

3-ELLE N’EST PAS IRRATIONNELLE             

« On confond le rationnel avec l’efficacité. C’est grave, parce que cela nous coupe de notre humanité. Tout le sens de mon travail, depuis des années, c’est de remettre au cœur de la pensée et de la vie cette dimension d’existence fondamentale, qui est niée parce qu’on veut l’enfermer dans des cadres et des normes d’efficacité et de rendement. Ce qu’on appelle “rationalité” permet peut-être de fabriquer un barrage électrique, mais pas de se rendre compte des raisons pour lesquelles on souffre, on est amoureux, on a du désir, on choisit un métier… »

                                            

4-ELLE S’EXPÉRIMENTE DANS LE RÉEL             

« La spiritualité se vit au cœur de l’ordinaire. Nul besoin de quitter notre réalité, au contraire : il s’agit d’apprendre à l’habiter. C’est une expérience qui révèle durablement un pan entier de la vie, comme celle que fait Proust en mangeant sa madeleine. Cela vient le surprendre, par effraction, mais en explorant ce moment, il sent une jubilation et en sera marqué de manière durable. Il écrit : “Quelque chose a levé l’ancre.” Il comprend que la vérité de l’existence n’est pas le moi social, nos humeurs, nos soucis, mais ce qu’il nomme “le temps véritable”, celui dans lequel on est pleinement vivant. »

Lire aussi >> Quelle carte de tarot pour votre horoscope de l’été ?

5-ELLE EST ACCESSIBLE           

« On ne peut pas dire que la spiritualité se mérite, comme s’il y avait en nous quelque chose de mauvais, de faux, et qu’un jour, si on se torture assez, on atteindra le bonheur ! Non. La spiritualité est un état natif, la vérité de l’expérience humaine. Tous les enfants vivent dans cette ouverture : ils jouent, ils oublient le temps, ils sont en rapport avec la joie qui les traverse. Inutile pour la cultiver de faire un travail d’ascèse, de punition, de sacrifice, ou de vouloir entrer dans une norme. Il s’agit de porter attention à ce que l’on ne considère pas d’ordinaire et qui nous épanouit pourtant. »

                                            

6-ELLE N’EXIGE PAS DE RENONCER À SON DÉSIR               

« On voudrait nous faire croire que la sérénité ou la sagesse consisteraient à être dans le détachement. Ne plus ressentir la brûlure intense du désir, celui de vouloir être reconnu, de tomber amoureux, de chercher à s’accomplir… Il faudrait toujours être autre chose que ce que nous sommes pour y accéder. Moins comme ci, plus comme ça… Comme si nous avions un problème et qu’il fallait nous débarrasser de ce qui nous constitue. Je défends l’inverse. L’accomplissement humain, c’est se reconnecter à son désir, tel qu’il est. Oser, apprendre, risquer, rater, recommencer, apprendre… Faire la paix avec soi et assumer totalement sa singularité. Pour créer un puits, on peut passer sa vie à s’épuiser en creusant là où il n’y a pas d’eau. Mais si on creuse là où on est juste avec soi-même, l’eau s’y trouve, et la vie jaillit. »

                                            

7-ELLE PEUT EMPRUNTER DIFFÉRENTS CHEMINS             

« Pourquoi l’accomplissement spirituel se ferait-il sur le même moule pour tout le monde ? C’est une pure construction qui nous terrorise. L’expérience spirituelle véritable, c’est le moment où je me sens accepté exactement comme je suis. Ce n’est pas le bonheur gnangnan de l’instant présent, un petit plaisir étriqué, mais le sentiment soudain d’être relié au monde, de sentir qu’on a le droit d’être, librement, séparé de rien. Quelqu’un vous dit “Je t’aime” et vous en êtes bouleversé. Vous sentez que ça vibre, ça palpite. Le moi social se dissout, on passe de “ce que je suis” à “qui je suis”. Dans mon livre, je propose cinq portes qui nous ouvrent le chemin de notre puissance en fonction de qui nous sommes et qui constituent les chemins concrets vers la spiritualité. Ce sont cinq modalités de présence au monde. J’ai reçu cet enseignement de la tradition tantrique tibétaine. Une extraordinaire représentation de la psyché humaine, qui a éclairé tout le travail de Jung. On la retrouve chez les indiens Navajos en Amérique, mais aussi au cœur de la philosophie occidentale, chez Platon : dans “Phèdre”, il décrit “cinq manias” comme étant les cinq manières dont j’entre en rapport avec ce pouvoir de transformation qui m’habite, qui est plus grand que moi. C’est très éclairant. »

                                            

À lire : « Les 5 portes. Trouve le chemin de ta spiritualité », de Fabrice Midal (éd. Flammarion/Versilio).

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page