Santé

Joe Biden : Pourquoi le président américain a de nouveau testé positif à la Covid-19

Le président des Etats-Unis Joe Biden a été diagnostiqué positif au coronavirus pour la deuxième fois ce mois-ci. Dans un tweet publié ce samedi 30 juillet, il dit se reconfiner pour le bien de son entourage. (source 1)

Tout a commencé il y a à peine dix jours : le président américain annonçait qu’il était positif au coronavirus. Bénéficiaire d’une vaccination complète, le politicien âgé de 79 ans ne souffrait que de symptômes bénins, tels que le mal de gorge. Il a ensuite testé négatif à la Covid-19 pendant quatre jours d’affilée. Sa santé semblait s’améliorer, jusqu’à aujourd’hui.   

« Les amis, aujourd’hui j’ai été testé positif à la Covid-19 de nouveau. Cela arrive à une petite minorité de personnes. Je n’ai aucun symptôme mais je vais m’isoler pour la sécurité de tous ceux qui m’entourent », a déclaré Joe Biden. 

Le président précise qu’il « travaille encore et (qu’il) reprendra bientôt la route ». Le jour même, il a signé une série de mesures afin de venir en aide aux familles touchées par les inondations dans l’état du Kentucky. 

Les cas de « rebond »

Le médecin de Joe Biden, Dr Kevin O’Connor, s’est également exprimé sur Twitter. Dans une lettre adressée aux citoyens américains, il explique que les cas de « rebond » de positivité de Covid-19 sont « observés dans un petit pourcentage de patients traités avec Paxlovid ». (source 2)

Fabriqué par le laboratoire Pfizer, le Paxlovid est un traitement antiviral visant à réduire la gravité des symptômes de la COVID-19 chez les personnes à risque. Le président américain le prenait en raison de son âge. 

En mai dernier, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) alertaient déjà les professionnels de santé sur les cas de rebond. Selon l’agence fédérale, ce phénomène n’est pas directement lié au traitement. (source 3)

« Un bref retour des symptômes peut faire partie de l’histoire naturelle de l’infection par le SRAS-CoV-2 (le virus qui cause le COVID-19) chez certaines personnes, indépendamment du traitement par Paxlovid et du statut vaccinal », indique le communiqué. 

Dans tous les cas, les autorités et les médecins américains s’accordent à dire que la vaccination est l’arme la plus efficace contre le coronavirus, puisqu’elle « réduit le risque de contracter le COVID-19 et aide à prévenir les conséquences graves du COVID-19, comme une maladie grave, une hospitalisation et le décès« .


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page