Santé

Régime cétogène vs régime méditerranée : une étude a fait le match

Ce sont deux régimes alimentaires célèbres, de par leurs vertus pour la santé. Le régime méditerranéen fait la part belle aux fruits et légumes de saison, à la cuisson à l’huile d’olive, aux oléagineux. Tandis que le régime cétogène, ou régime keto, est pauvre en glucides, modéré en protéines et riche en lipides, est plébiscité en cas de diabète et/ou de surpoids. Il permet en effet la production de corps cétoniques par le foie, lesquels sont un carburant complémentaire pour le corps.

Mais ces deux régimes alimentaires se valent-ils ? Lequel privilégier à court ou à long terme ? 

Un nouvel essai clinique a été entrepris pour répondre à ces questions. Mené auprès de 33 personnes atteintes de diabète ou de pré-diabète, il a abouti à une étude dont les résultats sont parus dans l’American Journal of Clinical Nutrition (Source 1).

Les participants ont suivi les deux régimes, l’un après l’autre, durant trois mois. Au cours des quatre premières semaines et pour chaque régime, les participants ont reçu des livraisons de repas sains de type cétogène ou méditerranéen, puis ont suivi eux-mêmes des recettes. Le poids, le taux de sucre dans le sang (glycémie), les facteurs de risque cardiovasculaire et le respect du régime alimentaire ont été annotés.  

Attention au “mauvais” cholestérol et à l’apport en fibres

Verdict : les deux régimes ont amélioré le contrôle de la glycémie des participants à un degré similaire, et les deux groupes ont perdu une quantité de poids similaire. Cependant, lorsque les chercheurs ont examiné l’impact des deux régimes sur les niveaux de graisses dans le sang contribuant aux maladies cardiaques, le régime méditerranéen a été le grand gagnant. 

Le régime cétogène a en effet augmenté de 10% le taux de cholestérol LDL, ou “mauvais” cholestérol, là où le régime méditerranéen l’a diminué de 5%.

A long terme donc, le régime cétogène, qui évince tous les céréales, légumineuses et les fruits à l’exception des baies, ne serait pas si bon pour la santé, de par sa richesse en mauvais cholestérol, qui augmente les risques cardiovasculaires. A moins de veiller de près à consommer suffisamment de légumes, il serait également trop pauvre en fibres, selon les chercheurs. 

En outre, comme le démontre l’étude, la plupart des personnes suivant le régime cétogène finissent par abandonner, car celui-ci est assez contraignant. Alors que les participants ayant terminé l’étude par le régime méditerranéen ont continué dans cette voie par la suite.

Conclusion : le régime cétogène n’est pas obligatoire pour améliorer le contrôle de sa glycémie et sa santé cardiométabolique. Un régime méditerranéen, ou un régime appauvri en glucides, peut déjà suffire, et sera sans doute plus facile à suivre sur la durée. 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page