Santé

Sabrine, sur Tinder depuis trois ans : « J’ai tendance à ne matcher qu’avec des losers »

Les applications de rencontres n’ont pas toujours eu bonne réputation. Quand elle télécharge Tinder pour la première fois il y a trois ans, Sabrine part avec un léger a priori. « Avant, je méprisais un peu les applis, pour moi c’était un truc de personne un peu désespérée », avoue-t-elle. Mais après deux ans de célibat, elle décide de tenter le coup, juste pour voir. Qui sait, le grand amour s’y cache peut-être. « Je peinais à rencontrer des gens. J’avais eu quelques histoires rapides et je voulais rencontrer de nouvelles personnes. » Sur Tinder, la brune déchante. « J’ai eu l’impression d’être dans un monde parallèle où tu achètes des produits. On se croirait vraiment dans un supermarché quand on n’a pas l’habitude. » 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page