Santé

Triturer sa peau pour soulager ses angoisses : les explications d’une psy


C’est un trouble psychologique encore méconnu qui touche de nombreuses femmes : la dermatillomanie. Un nom alambiqué pour un geste simple : triturer sa peau obsessionnellement. Une psychologue nous éclaire sur cet étrange trouble.

Gratter son acné ou traquer le moindre défaut sur une peau lisse, arracher la peau de ses ongles, ses poils de manière méticuleuse et ritualisée est un trouble de la santé mentale peu connu, mais très répandu, que l’on appelle la dermatillomanie. « Il touche 86 % de femmes et 14 % d’hommes », explique Chloé Dutel, psychologue clinicienne et vice-présidente de l’Association française des comportements répétitifs centrés sur le corps. Dans un témoignage pour « Terra Femina », Camille, 31 ans et créatrice du compte Instagram « Peau.ssible » dédié au sujet raconte son calvaire avec cette maladie.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page