Santé

Ulysse, 24 ans, sur Tinder : « J’ai du mal à dire à une fille avec qui j’ai couché que je n’ai plus envie de la voir »

Les débuts d’Ulysse sur Tinder ne datent pas d’hier. Il s’inscrit à 18 ans, fraichement débarqué dans une nouvelle ville où il ferait bien quelques rencontres « pas amicales », précise-t-il. Mais les premières années sont rudes. Deux rendez-vous en six mois, quelques bisous mais pas plus :  il décide de laisser tomber cette application qui ne lui est pas d’une grande aide. Le temps passe et il se met en couple pendant deux ans. La rupture il y a quelques mois le laisse avec une peine de cœur, qu’il tente de panser en appuyant à nouveau sur la petite flamme rose dans son téléphone. Il matche avec des filles avec qui oublier son ex-copine. À 24 ans, le Parisien, qui jongle entre deux jobs dans la restauration, veut enchaîner les rencontres. Son seul critère : rien de sérieux. « Je le regrette, mais dans les premières semaines, je voulais absolument coucher à droite à gauche, en me disant que forcément une fille me ferait oublier mon ex, mais cela n’a pas marché, soupire-t-il. Et le lendemain, je regrettais toujours. » Le succès est tout de même plus franc qu’à 18 ans. « J’ai fait une vingtaine de date. Parmi eux, une douzaine où il y a eu un bisou et un peu moins de dix avec qui j’ai couché. Cinq d’entre elles, je les ai revues plusieurs fois. »  

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page