Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Agadir : L’INDH soutient les chaînes de production locale

29.04.2021 - 13:30

Un appel à projet vient d’être lancé

L’Initiative nationale pour le développement humain lance à Agadir Ida-Outanane un appel à projet pour la valorisation des chaînes de production locale.
Dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe de soutien de l’économie sociale et solidaire, notamment dans le volet relatif à la valorisation des chaînes de production locale, qui s’inscrit dans le 3ème programme d’amélioration du revenu et de l’insertion économique des jeunes pour la 3ème phase de l’Initiative nationale pour le développement humain, le comité préfectoral du développement humain de la préfecture d’Agadir Ida-Outanane a lancé récemment un appel à candidature destiné aux acteurs opérant dans le secteur de l’économie solidaire et sociale au niveau de la préfecture, notamment les coopératives, les Groupements d’intérêt économique et les Très petites et moyennes entreprises, et qui porte sur le financement des projets dans les secteurs de l’agriculture, le tourisme, la pêche maritime, l’industrie, l’artisanat et les services.

Cet appel à projets vise l’amélioration du revenu et la consolidation de l’insertion économique des jeunes et la création des postes d’emploi à travers la valorisation des chaînes de production locale. Le dépôt du dossier de candidature et le téléchargement des pièces constitutives dudit dossier se font via le portail de l’INDH Agadir Ida-Outanane.
L’ensemble des entités œuvrant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire peut présenter ses demandes de financement de projets ayant pour but l’amélioration de revenu, l’inclusion économique des jeunes et la création d’opportunités d’emploi, et ce à travers la valorisation des chaînes de production locale, indique la préfecture dans un communiqué, notant que l’INDH vise à travers ce programme l’accompagnement de ces entités, via un appui technique et financier.

L’appui technique consiste en l’aide lors de la création de coopératives ou TPME porteuses de projets à fort impact, ou la mobilisation d’une assistance technique de labellisation et la certification de qualité, et ce en concertation avec les départements ministériels concernés.
L’appui financier consiste en un soutien de l’INDH plafonné à 300.000 DH, représentant au maximum une valeur de 60% du capital investi et doit concerner uniquement les investissements dans les activités émanant des chaînes de valeur locales.

L’apport du porteur du projet peut être en numéraire ou en nature, ce dernier ne doit pas dépasser 50% de l’apport global du porteur de projet, selon le communiqué qui précise que les coopératives dont le nombre de coopérateurs jeunes et femmes dépasse 30% sont éligibles au financement.
A travers cette initiative, l’INDH entend contribuer à relever le défi de l’inclusion économique par une approche intégrée visant à améliorer l’employabilité des jeunes, créer de la valeur au niveau local et assurer la pérennité des projets.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles