ActualiteYabiladi

Pour rattraper le Maroc, l’Algérie veut mettre à niveau son agence spatiale

Abdelmadjid Tebboune a présidé, lundi 12 février, «une réunion consacrée à l’évaluation du travail de l’Agence spatiale algérienne et à l’examen de sa situation», indique la présidence algérienne dans un communiqué. Le chef de l’armée, le général Said Chengriha, était présent.

«Il a été décidé de doter l’Agence spatiale algérienne d’outils techniques spatiaux les plus modernes, en adéquation avec les technologies de pointe et de mobiliser les moyens financiers et les ressources humaines formées dans des spécialités de haut niveau et de pointe, parmi les diplômés des Instituts d’enseignement supérieur de mathématiques et de l’Ecole nationale supérieure de l’intelligence artificielle, suivant une vision proactive à l’horizon 2040, et ce en collaboration avec les partenaires stratégiques de l’Algérie», note la même source.

Cette annonce intervient après la publication, en décembre 2023, d’une commande marocaine à Israël pour la construction d’un nouveau satellite espion, qui doit remplacer le Mohammed-VI A, lancé le 8 novembre 2017 et réalisé par le groupe français Thales Alenia Space et le groupe européen Airbus. Les deux constructeurs avaient également fabriqué le satellite Mohammed VI B, mis en orbite le 21 novembre 2018.

Pour rappel, le directeur général de l’agence spatiale russe, Yuri Bossov, avait indiqué, en mai 2023, que l’Algérie serait intéressée par des satellites de reconnaissance militaires russes. En juin dernier, l’Agence spatiale algérienne avait conclu avec son homologue russe un accord de coopération.

Les récents déboires de l’Algérie au Sahel, notamment au Mali, ont révélé au grand jour le retard dans le renseignement satellitaire. En effet, les trois satellites algériens d’observation (Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat-1N), lancés en septembre 2016 par le lanceur indien PSLV C-35 depuis le site de Sriharikota du Centre spatial de Satich Dhawan (sud-est de l’Inde), ont montré leurs limites.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page