Revue de presse quotidienne de ce mercredi 12 avril 2023

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 12 avril 2023

L’Opinion

• Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki a effectué une visite de terrain au niveau de la province de Berkane, consacrée à la modernisation de l’infrastructure de ses abattoirs. D’un investissement total de 23 millions de Dirhams, l’abattoir est installé sur une superficie globale de 2,5 Ha, dont 2.950 m2 couverts et vise à répondre aux besoins de la population en viandes répondant aux normes sanitaires, indique un communiqué du ministère. Les « abattoirs de Berkane » exploitent un système numérique qui permet l’identification et le suivi du cheptel depuis les étables jusqu’à l’abattage et qui permet de s’assurer du respect des normes exigées par l’Office Nationale de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) tout au long de la chaîne, précise-t-on.

• Le lancement de la 2è édition du programme Awrach, visant la création d’environ 12.000 emplois dans le cadre de grands et petits chantiers publics temporaires au niveau de la région Souss-Massa, a eu lieu à Agadir. S’exprimant lors de la cérémonie de lancement de ce programme, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a souligné que le programme « Awrach 2 » vise à créer 12.000 emplois au niveau de région et à renforcer le bilan ambitieux et prometteur du programme « Awrach 1 ». Le programme Awrach 2″ se distingue notamment par des formations en chantiers durables ainsi que l’intégration des migrants en situation régulière, a-t-il souligné.

Le Matin

• La présidente du groupe d’amitié parlementaire Royaume Uni-Maroc, Heather Wheeler, a salué la vision du Roi Mohammed VI en matière de renforcement de la stabilité, de la démocratie et d’une économie solide, qui profiteront à la jeunesse du Maroc. Cette vision Royale fera du Maroc « un partenaire stratégique en Afrique de l’Ouest », a souligné Wheeler dans une déclaration à la presse, à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Wheeler a également mis l’accent sur la qualité du système bancaire national qu’elle a qualifié de « solide », ainsi que sur les opportunités d’avenir créées dans le Royaume sous le leadership du Roi.

• Pour Abdelali Doumou, économiste et ancien parlementaire, trois facteurs sont à l’origine de l’inflation au Maroc : l’effet importé, les tensions structurelles liées à l’eau et l’effet d’offre. Tout en émettant des réserves quant à la gestion gouvernementale de cette question, Doumou, qui était l’invité de l’Info en Face, a insisté sur la nécessité de mettre en place des politiques proactives et des solutions structurelles.

• Tanger-Tétouan-Al Hoceïma entend franchir un nouveau pas dans son processus de développement économique. La région planche, en effet, sur la mise en place d’un observatoire de veille stratégique et d’intelligence territoriale et un Fonds régional pour le soutien des entreprises, l’attractivité de l’investissement et la redynamisation du marché de l’emploi. Le cabinet Mazars Audit et Conseil prend ainsi en charge la conception du fonctionnement du projet d’Observatoire alors que Massyn Holding a été investi de la mission d’élaboration de la stratégie de communication du futur Fonds régional de soutien aux entreprises.

• Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé une réunion consacrée au suivi de la mise en œuvre du chantier de réforme du système de santé. En consécration de la Haute volonté Royale relative à la mise en œuvre d’une réforme profonde du système national de la santé, le chef du gouvernement a salué lors de cette réunion les avancées positives réalisées par les différents programmes relatifs à la réforme du système de la santé, appelant les départements concernés à accélérer la mise en œuvre de tous les axes de la réforme, basée sur quatre piliers principaux que sont le renforcement de la gouvernance hospitalière, la valorisation des ressources humaines, la mise à niveau de l’offre de santé et la digitalisation du système national de santé, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

L’Économiste

• «Le gouvernement a mis en place une série de mesures pour assurer l’approvisionnement du marché local en viandes rouges et faire reculer le prix. Parmi ces mesures, la suspension des droits de douane et la suppression de la TVA à l’importation des bovins», souligne d’emblée Nabil Chaouki, directeur de développement des filières de production au ministère de l’Agriculture. «Les bovins proviennent du Brésil, d’Espagne et de France. Concernant les ovins, ils sont importés d’Espagne. Un premier contingent de 2.800 têtes est arrivé le 25 mars dernier au port de Jorf Lasfar en provenance du Brésil. S’en suivent deux autres cargaisons en avril, précise Nabil Chaouki. Interrogé sur la qualité de ces viandes, le responsable précise que ces animaux ont été soumis à tous les tests requis. Et d’ajouter, «un contrôle rigoureux a été opéré par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires pour s ‘assurer de la bonne santé et qualité du produit».

• Une chose est sûre, les parlementaires retrouveront les bancs de l’hémicycle ce vendredi. Lundi suivant, les ministres seront interpellés lors de la séance hebdomadaire des questions orales. Cette reprise s’annonce tendue, surtout après que les partis de l’opposition aient haussé le ton pour critiquer ce qu’ils considèrent comme une incapacité du gouvernement à maîtriser les hausses des prix. La rentrée parlementaire sera également l’occasion d’accélérer le processus d’adoption de plusieurs textes stratégiques, mis dans le circuit législatif lors de la session précédente. Cela concerne particulièrement les projets de loi portant sur la réforme du système de santé. Le nouveau dispositif prévoit notamment la création d’une haute autorité de la santé, en charge d’assurer la pérennité de l’action de l’Etat dans le domaine de la santé.

Libération

• A l’instar des fêtes religieuses et des célébrations sociales, le mois sacré de Ramadan constitue une occasion idoine durant laquelle la demande en termes de costumes traditionnels marocains, symbole de la richesse et de l’authenticité du patrimoine culturel du Royaume, connaît un engouement exceptionnel. Les costumes traditionnels incarnent une histoire séculaire qui témoigne de l’ingéniosité des artisans couturiers marocains, qui s’activent sans relâche pour préserver ce legs ancestral et le transmettre aux générations montantes, en lui donnant une touche rénovée.

• Deux corps sans vie ont été retrouvés ensevelis sous terre, suite à l’effondrement d’une grotte dans la région de “Tamguinant” dans la commune d’Agoudi N’Lkhair relevant du cercle d’Azilal, a-t-on appris auprès des autorités locales. Les autorités locales et les éléments de la gendarmerie royale ont été alertés par un individu qui a avancé que deux de ses compagnons sont tombés, dans la nuit du 9 au 10 avril 2023, dans ladite grotte, selon les mêmes sources. Aussitôt avisés, les autorités et les différents services sont intervenus pour secourir les personnes concernées qui ont été retrouvées sans vie sous les décombres, a-t-on ajouté.

Al Bayane

• Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a tenu une série de réunions avec les professionnels du secteur de l’agriculture, consacrées à l’examen des moyens de rétablissement de l’équilibre des chaînes de production dans le cadre de la Stratégie Génération Green. Ces réunions, tenues avec les représentants de la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (Comader), de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de production et d’exportation des Fruits et Légumes (FIFEL) et avec les présidents des Chambres agricoles, ont été « consacrées à l’examen des moyens de rétablissement de l’équilibre des chaînes de production dans le cadre de la stratégie « Génération Green », lesquelles ont été impactées par la hausse des prix des intrants agricoles, la sécheresse, ainsi que par les répercussions de la pandémie du Covid-19 et celles de la guerre en Ukraine », indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

• Le comité mixte maroco-espagnol pour la liaison fixe à travers le détroit de Gibraltar a tenu sa 43ème session sous la présidence du ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, et de la ministre espagnole des Transports, de la mobilité et de l’agenda Urbain, Raquel Sánchez Jiménez. « L’objectif principal de la session est de fixer les principes et les grands axes du plan de travail commun SNED/SECEG 2023-2025 porté par une vision partagée de mobilisation en synergie des réseaux scientifiques et techniques, tant au niveau national dans chaque pays qu’au niveau international, afin de capitaliser les grandes réalisations passées mais également d’opérer les ruptures d’évolutions nécessaires grâce aux avancées de l’état de l’art dans les domaines du projet », indique un communiqué du ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Al Massae

• A quelques mois de l’Aid Al Adha, certaines informations obtenues par le journal laissent entendre que la crise actuelle des viandes rouges dont souffre le Maroc pourrait s’aggraver dans un avenir proche, en raison de la pénurie qui serait générée par un nombre insuffisant d’ovins. Une source du journal se demande si le gouvernement va également recourir à nouveau, comme il l’a fait avec les bovins qu’il a importés pour réduire les prix, à importer 3 millions de têtes d’ovins pour couvrir les besoins des ménages marocains à l’occasion de cette fête religieuse. Vu le problème de l’augmentation des prix des produits de première nécessité et la grave pénurie des ovins, les responsables devraient traiter cette crise avec une sorte de sagesse et de prévoyance afin de contrôler la situation, a estimé cette source.

• Le Roi Mohammed VI a procédé, à la ville nouvelle d’Errahma dans la Commune de Dar Bouaaza (Casablanca), à l’inauguration d’un Centre Médical de Proximité (CMP) – Fondation Mohammed V pour la Solidarité, réalisé pour un investissement global de 73 millions de dirhams. Le Souverain a visité, à cette occasion, les différentes composantes de ce projet solidaire qui dénote l’engagement du Roi à améliorer les prestations médicales au profit des citoyens, à consolider l’offre de soins en faveur des populations en situation de vulnérabilité et à assurer un développement humain global, durable et intégré.

Bayane Al Yaoum

• Le Centre Médical de Proximité – Fondation Mohammed V pour la Solidarité de la ville nouvelle d’Errahma, inauguré lundi par le Roi Mohammed VI, est le deuxième du genre à Casablanca, a indiqué la directrice de la communication de la Fondation, Sanae Dardikh. Cette structure hospitalière a pour vocation de faciliter l’accès aux soins médicaux grâce à une offre médicale de qualité et de proximité dans une région à haute densité de population, a-t-elle expliqué dans une déclaration à la presse. Ce nouveau projet s’inscrit dans le cadre d’un programme national d’envergure lancé par le Roi visant à mettre en place des structures hospitalières de proximité dans les régions à haute densité de population, garantissant ainsi aux plus démunis un accès rapide aux soins médicaux.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, a affirmé à Rabat, que le chantier de la couverture médicale et la réforme de la protection sociale, « avance dans la bonne voie, conformément aux agendas préétablis ». Comme programmé, les années 2021 et 2022 ont été consacrées à l’inclusion de tous les citoyens dans le système de l’assurance maladie obligatoire (AMO), a indiqué Lekjaa, dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion du Comité stratégique de la protection sociale, présidée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, soulignant dans ce cadre que depuis septembre dernier, les bénéficiaires du régime d’assistance médicale (RAMED) ont été intégrés au niveau de l’AMO.

• Une convention visant l’amélioration de la bancarisation des artisans et leur accompagnement pour l’inscription à l’assurance maladie obligatoire (AMO) a été signée par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, le groupe Attijariwafa Bank, la Maison de l’artisan et la Fédération des chambres de l’artisanat. Cette convention permettra de mettre en place une offre de services spécifique en faveur de 360.000 artisans inscrits au Registre national de l’artisanat (RNA) pour favoriser leur adhésion au chantier de l’AMO.

Al Ahdath Al Maghribia

• Le ministère de la Justice a annoncé le lancement de nouvelles plateformes numériques et services électroniques visant à faciliter l’accès digital des citoyens à ses services. Ce projet vise à numériser les services du ministère de la Justice, à améliorer les relations avec les justiciables, à renforcer la communication électronique et à renforcer l’infrastructure informatique, a indiqué à cette occasion le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi. « Ce programme garantira une forme de clarté et de transparence dans les relations entre les justiciables et les citoyens », a ajouté le ministre.

• Dans un précédent, qui a uni majorité et opposition, la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants a rejeté à l’unanimité, en présence du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, un projet de décret-loi n° 2.23-195 prévoyant des dispositions particulières portant organisation des élections des conseils régionaux des pharmaciens du Nord et du Sud du Royaume. Les parlementaires de la commission ont rejeté ce texte déposé par le gouvernement, avant même qu’il ne soit présenté par le ministre, ce qui laisse inférer qu’il s’agit d’une « désobéissance législative » contre le gouvernement Akhannouch. Les composantes de la majorité gouvernementale semblent ainsi s’être fourrées dans un beau pétrin à cause de ce texte, rejeté par sept députés de la majorité et quatre de l’opposition.

Assahra Al Maghribia

• Dans une allocution lors d’une réunion interactive organisée par le Conseil avec des organisations non gouvernementales et des chercheurs sur la violence sexuelle à l’égard des enfants, la présidente du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Amina Bouayach, a invité le gouvernement à saisir l’occasion de la célébration du 30ème anniversaire de l’adhésion du Royaume à la Convention relative aux droits de l’enfant (21 juin prochain), « pour procéder à des amendement urgents en vue de garantir l’effectivité des droits des enfants à la protection contre toutes les formes de violence, conformément aux dispositions de l’article 19 de la Convention relative aux droits de l’enfant, en particulier la violence sexuelle telle que prévue à l’article 34 de la Convention ».

• La Chambre des représentants organise, vendredi prochain, une séance plénière consacrée à l’ouverture de la deuxième session de l’année législative 2022-2023. Prévue à partir de 11h, cette séance se tient conformément aux dispositions de l’article 65 de la Constitution, précise la Chambre dans un communiqué. De son côté, la Chambre des conseillers organise, vendredi prochain, une séance plénière consacrée à l’ouverture de la deuxième session de l’année législative 2022-2023. Prévue à partir de 11h30, cette séance se tient conformément aux dispositions de l’article 65 de la Constitution, précise la deuxième Chambre dans un communiqué.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile