Art & CultureMaroc Diplomatique

Deuxième édition du festival « La Dolce Vita à Mogador »

[ad_1]

La seconde édition de « La Dolce Vita à Mogador », le festival dédié au cinéma classique italien, se tiendra du 4 au 8 octobre prochain au sein de la Cité des Alizés. 

Cette année, l’Association Essaouira-Mogador en collaboration avec le ministère de la Culture et les ministères italiens des Affaires étrangères et de la Culture, orchestre à nouveau cet événement cinématographique. Dans le cadre de la riche série de rassemblements artistiques et culturels de la ville, le festival propose une perspective unique : celle de revisiter et de débattre autour des œuvres les plus emblématiques du cinéma italien, aussi bien celles du passé que du présent, ont affirmé les organisateurs dans un communiqué officiel.

L’appui considérable du Centre du Cinéma Marocain (CCM) et de « l’Italian Screens », une alliance regroupant des entités telles que Cinecittà et l’Académie du Cinéma italien, confère à « La Dolce Vita à Mogador » la capacité de perpétuer son approche pédagogique à l’instar de l’édition précédente en 2022. Le festival continuera ainsi à proposer des projections pour les jeunes, suivies de discussions avec des experts du domaine cinématographique marocain et italien.

Selon la même source, lors de sa première édition, le festival avait réussi à rassembler 1.200 participants, dont plus de 600 étudiants issus des écoles d’Essaouira. Ces étudiants avaient eu l’opportunité de participer à des « Master Class » portant sur les différents métiers du cinéma. Ces sessions étaient animées par des professionnels du septième art, tant marocains qu’italiens, qui avaient partagé leurs connaissances et leurs expériences avec les jeunes générations.

Lire aussi : Taroudant : “Tiot”, cette oasis écotouristique d’exception

Le succès rencontré par ces « Master Class » ainsi que l’enthousiasme affiché par les jeunes de la ville ont renforcé la conviction des organisateurs. Dès le début, ces derniers avaient en effet fait de l’éducation des écoles et des jeunes leur priorité, afin de les familiariser avec l’univers cinématographique dans toute sa diversité et complexité, souligne la même source.

Ainsi, le mois d’octobre sera l’occasion de retrouver Essaouira pour une nouvelle édition de « Dolce Vita à la manière de Mogador », permettant de prolonger la belle histoire que la Cité des Alizés entretient avec le septième art depuis l’avènement du cinématographe, conclut le communiqué.

 

Continuer la lecture

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page