ActualiteAujourd'hui le Maroc

Aziz Akhannouch fait le point au Parlement – Aujourd’hui le Maroc

AMO, ressources humaines, médicaments, système d’information intégré…

La Chambre des représentants a tenu, lundi 27 novembre 2023, une séance plénière consacrée aux questions de politique générale adressées au chef de gouvernement. Cette séance a été consacrée au secteur de la santé. Les détails.

Le budget global alloué au secteur de la santé et de protection sociale au titre de 2024 avoisine les 30,949 MMDH, soit une hausse de 55% par rapport à 2021, a indiqué le chef de gouvernement Aziz Akhannouch devant la Chambre des représentants. Le gouvernement poursuivra en 2024 la mise en œuvre des chantiers structurants. S’agissant de l’Assurance-maladie obligatoire -solidarité, le chef de gouvernement a indiqué qu’un total de 3,7 millions de dossiers de soins ont été traités et remboursés à ce jour d’une enveloppe globale dépassant les 2,38 milliards DH. En réponse à une question centrale sur «les orientations stratégiques du système de santé », M. Akhannouch a fait savoir que la moyenne des indemnisations avoisine les 630 DH par dossier, soit un taux de prise en charge dépassant 2.000 DH par bénéficiaire. Par ailleurs, M. Akhannouch a signalé que plus de 10,5 millions de personnes issues de familles en situation de précarité dont les cotisations à la CNSS sont prises en charge par l’État, pour un coût de 9,5 MMDH, peuvent désormais accéder aux soins dans les hôpitaux publics et privés et bénéficier du remboursement des médicaments. Le chef de gouvernement a rappelé le lancement du programme d’aide sociale directe, selon une vision intégrée basée sur un meilleur ciblage des catégories sociales éligibles au soutien et la mobilisation de toutes les ressources nécessaires en vue d’atteindre les objectifs de consolidation de l’État social, dans le total respect du calendrier fixé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce processus, qui débutera fin décembre prochain, comprendra notamment le soutien direct aux familles ayant des enfants (7 millions d’enfants en âge de scolarisation), la généralisation des allocations familiales pour les enfants en situation de handicap et l’aide aux familles sans enfants prenant en charge des personnes âgées, en plus de l’allocation de maternité, à l’occasion de la première et de la deuxième naissance, a-t-il détaillé.

Ressources humaines : Création de 5.500 nouveaux postes budgétaires

Pour faire face à la pénurie des professionnels de santé, des efforts sont déployés par le gouvernement en vue d’accroître progressivement l’effectif des employés du secteur de la santé à plus de 90.000 d’ici 2025. L’objectif étant de dépasser le seuil de 24 professionnels de santé pour 10.000 habitants, recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et d’atteindre une moyenne de 45 professionnels/10.000 d’habitants à l’horizon de 2030. Le chef de gouvernement a fait part de la création de 5.500 nouveaux postes budgétaires au titre de la loi de Finances pour l’année 2024 en vue de répondre aux besoins en ressources humaines du ministère de la santé. A noter que depuis son installation, le gouvernement a créé quelque 16.500 postes budgétaires dans le secteur et renforcé l’offre de formation à travers la création de trois facultés de médecine et de pharmacie et de trois centres hospitalo-universitaires dans les villes d’Errachidia, Béni Mellal et Guelmim. Le gouvernement a augmenté la capacité d’accueil des Instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé, passant de 4.000 places au titre de l’année dernière à 6.200 places pour l’année en cours. Les Instituts de formation professionnelle dans le domaine de la santé ont vu leur capacité d’accueil augmenter en passant de 680 places durant la saison universitaire précédente à 770 places cette année.

Souveraineté médicamenteuse

Le chef de gouvernement a insisté sur le fait que le Maroc avance à pas sûrs vers la réalisation de la souveraineté médicamenteuse nationale, de façon à réduire ses importations de médicaments de l’étranger. Le Maroc a la capacité d’assurer l’approvisionnement des médicaments et des produits de santé en répondant à 70% des besoins du marché national de médicaments et de vaccins. Le gouvernement œuvre à la mise en place de l’Agence marocaine du médicament et des produits de santé en vertu de la loi n°10.22. Il s’engage à soutenir tous les projets d’investissement relatifs au système de santé, à l’instar de la première usine intelligente de médicaments génériques en Afrique dans la province de Benslimane.

Généralisation du système informatique hospitalier intégré

Le digital s’impose comme un levier de transformation vitale pour le secteur de la santé. L’objectif étant d’améliorer les parcours de soins et d’optimiser l’utilisation des moyens disponibles de manière à garantir l’efficience des interventions et la réduction de leurs coûts. Les mesures gouvernementales qui ont été prises ont permis de développer et de mettre en œuvre le système informatique hospitalier intégré au niveau des hôpitaux publics de toutes les régions du Royaume. Figure également la poursuite de l’élaboration du projet de plateformes reliant les systèmes informatiques et les hôpitaux relevant du département de la Santé avec une base de données nationale. Dans ce sens, M. Akhannouch a souligné que le gouvernement poursuivra en 2024 la mise en œuvre des composantes de ce chantier à travers la généralisation du système informatique hospitalier intégré au niveau de toutes les régions et du programme informatique relatif aux établissements de soins de santé primaire dans l’ensemble des régions, ainsi que l’entrée en vigueur du dossier médical partagé.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page