Art & CultureAujourd'hui le Maroc

«La Mère de tous les mensonges» arrache le grand prix – Aujourd’hui le Maroc

Premier film marocain à remporter l’Étoile d’Or

Le jury a livré son verdict pour la 20ème édition du Festival International du film de Marrakech. Il a décerné le Grand prix au film «La mère de tous les mensonges» d’Asmae El Moudir. Ce film de 96 minutes en langue arabe est devenu le premier film marocain à décrocher l’Étoile d’Or dans l’histoire du FIFM.

Le Festival international du film de Marrakech a baissé le rideau de sa 20ème édition, samedi 2 décembre, au Palais des congrès de la cité ocre. Lors de cette soirée, le jury présidé par l’Américaine Jessica Chastain a levé le voile sur le palmarès de cette édition, où 14 films ont été projetés dans le cadre de la compétition officielle. Ainsi le Grand prix « Etoile d’or » a été attribué à la Marocaine Asmae El Moudir pour son film « La Mère de tous les mensonges». C’est la première fois dans l’histoire du festival qu’un film marocain remporte le Grand prix. Très émue, la réalisatrice a été longuement applaudie lorsqu’on lui a remis le prix.

Elle a déclaré : «Je suis profondément touchée et honorée de recevoir ce prix. Je dédie cette récompense à SM le Roi Mohammed VI, à ma famille et à tout le peuple marocain». Et d’ajouter : «C’est la première Étoile qui ne va pas voyager, elle va rester avec nous. J’espère que les jeunes cinéastes futurs recevront d’autres Etoiles». Par ailleurs, le prix du jury a été attribué ex æquo au Marocain Kamal Lazraq pour son film «Les Meutes» et à la Palestinienne Lina Soualem pour son film «Bye Bye Tibériade». Le prix de la mise en scène est revenu à Ramata-Toulaye Sy, pour «Banel & Adama», le prix d’interprétation féminine à Asja Zara Lagumdzija, pour son rôle dans «Excursion» de Una Gunjak alors que le prix d’interprétation masculine est allé à l’acteur Doga Karakas, pour son rôle dans «Dormitory» de Nehir Tuna.

Près de 21.000 personnes ont assisté aux projections
La vingtième édition du FIFM a tenu toutes ses promesses malgré une conjoncture difficile. Une édition plus que jamais centrée sur le cinéma comme langage universel pour éveiller les consciences et rapprocher les peuples. « Le public a participé en grand nombre aux projections ainsi qu’aux différents programmes du festival. En tout, près de 21.000 personnes se sont gratuitement accréditées et ont obtenu leur badge électronique. Comme chaque année, près de 8.000 élèves, enfants et adolescents de la région ont assisté aux projections «Jeune public».

Parmi eux, 750 enfants issus de la région d’Al Haouz », relèvent les organisateurs. En effet, plusieurs temps forts ont marqué cette édition. L’on retiendra les hommages remplis d’émotion rendus aux grandes figures du cinéma mondial à l’instar de l’acteur danois Mads Mikkelsen et du réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi. De même, de nombreuses célébrités et professionnels nationaux et internationaux ont également répondu présent à l’appel de Marrakech. Parmi eux, 10 personnalités issues de 5 continents ont participé au programme «In Conversation With».

Des discussions décontractées et intimistes ont ainsi eu lieu avec l’acteur et réalisateur australien Simon Baker, Faouzi Bensaïdi, le réalisateur français Bertrand Bonello, l’acteur américain Willem Dafoe, le cinéaste et producteur indien Anurag Kashyap, la réalisatrice japonaise Naomi Kawase, Mads Mikkelsen, l’acteur et réalisateur américano-danois Viggo Mortensen, l’actrice écossaise Tilda Swinton et le réalisateur et scénariste russe Andreï Zvyagintsev. En tout, le public a pu découvrir 75 films en provenance de 36 pays répartis sur plusieurs sections : la Compétition officielle, les Séances de gala, les Séances spéciales, le 11e Continent, le Panorama du cinéma marocain, les séances Jeune Public, en plus des films projetés dans le cadre des hommages.


Les Ateliers de l’Atlas : Un programme à succès
Comme chaque année depuis 2018, les Ateliers de l’Atlas, le rendez-vous industrie et développement du Festival, ont réuni plus de 300 professionnels autour de 25 projets de films en développement ou en post-production en provenance de 11 pays. En six éditions, les Ateliers de l’Atlas ont accompagné 136 projets et films, dont 57 projets et films marocains, et trois des films primés au Festival de Marrakech cette année.

Cette édition, organisée sous le signe de la sobriété, a été marquée par la forte participation du public mais aussi par les échanges chaleureux entre les professionnels du cinéma et les spectateurs lors des conversations et débats organisés à l’issue des projections. «Cette année encore, le Festival a mis l’accent sur la diversité des cinémas du monde, contribué à révéler des nouveaux talents et permis aux festivaliers d’aller à la rencontre de grands noms du cinéma mondial», concluent les initiateurs.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page