ActualiteAujourd'hui le Maroc

Le Maroc appelle à déployer davantage d’efforts au Conseil de paix et de sécurité – Aujourd’hui le Maroc

Le Royaume a appelé à ce que le continent dispose d’un financement adéquat et prévisible pour la préparation à la riposte contre les pandémies, afin de promouvoir une bonne gouvernance sanitaire et, par conséquent, la souveraineté sanitaire de l’Afrique.

Plaidoyer : Le Maroc a appelé, jeudi à Addis-Abeba devant le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), à adopter une approche continentale unifiée en matière de préparation aux pandémies, de renforcement et de rétablissement des systèmes de santé en Afrique.

Lors d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) sur la «Sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique» présidée par l’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, la délégation marocaine a souligné que la sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité sont profondément interconnectées et rappelé que les conflits et l’instabilité peuvent aggraver les problèmes de santé publique.

A cet égard, la délégation marocaine a appelé à adopter une approche continentale unifiée en matière de préparation aux pandémies, de renforcement et de rétablissement des systèmes de santé en Afrique, dans le cadre d’une politique pour la « Préparation à la riposte contre les pandémies » de l’UA (PRP), et d’une forte diplomatie sanitaire africaine. La délégation marocaine a exhorté la Commission de l’UA et les partenaires internationaux à déployer davantage d’efforts pour améliorer les systèmes de santé en Afrique, à promouvoir la recherche et le développement de vaccins, à travers la création des centres africains régionaux de recherche afin de renforcer les capacités de surveillance et de réponse aux maladies, et ce, dans la perspective de se préparer aux chocs pandémiques potentiels. Elle a également souligné la nécessité d’institutionnaliser le lien entre paix et sécurité sanitaire, en programmant, au moins une fois par an, une réunion CPS-CDC Afrique pour faire le point sur l’interconnexion entre la sécurité du continent et la situation sanitaire qui y prévaut ainsi que l’accélération de l’opérationnalisation de l’Agence africaine des médicaments.

La délégation marocaine a lancé dans ce cadre un appel à la Commission de l’UA et aux partenaires internationaux de déployer plus d’efforts pour faire face aux défis qui subsistent dans des domaines tels que la mobilisation des ressources, le développement des infrastructures de santé afin d’assurer un accès équitable aux soins sur tout le continent et, à cet égard, a appelé à ce que le continent dispose d’un financement adéquat et prévisible pour la préparation à la riposte contre les pandémies, afin de promouvoir une bonne gouvernance sanitaire et, par conséquent, la souveraineté sanitaire de l’Afrique. La délégation marocaine a réaffirmé que l’engagement du Maroc en faveur de la sécurité sanitaire en Afrique est constant en jouant un rôle crucial dans le renforcement des systèmes de santé, la prévention et le contrôle des maladies et, à terme, l’amélioration de la santé et du bien-être des citoyens africains.Au niveau du renforcement des systèmes de santé, le Royaume a investi dans les ressources humaines à travers la formation des professionnels de santé, la participation active aux plateformes de partage d’expertise et de connaissances et aux initiatives régionales de santé, et l’investissement dans le développement de ses propres infrastructures de santé, en développant également ceux des autres pays africains frères dans le cadre de la coopération Sud-Sud, a souligné la délégation marocaine.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page