ActualiteAujourd'hui le Maroc

Une 11ème édition dédiée au pionnier du Malhoun Feu « Abdelmajid Rahimi » – Aujourd’hui le Maroc

[ad_1]

Le clap d’ouverture de la 11ème édition du Festival Malhouniyat a été donné, jeudi soir, à la place symbolique « Rabbi Abraham Moul-Niss » d’Azemmour, sous le thème « Reconnaissance et Fidélité ».

Aspirant consacrer la culture de la reconnaissance, cette édition est baptisée du nom de Feu « Abdelmajid Rahimi », un pionnier du Malhoun azemmouri, décédé le 2 mars 2023.

Feu Abdelmajid Rahimi fut, selon les organisateurs, un artiste hors norme, pétri de valeurs humaines et citoyennes et surtout un pilier de l’art du Malhoun, non seulement dans la ville de Moulay Bouchaib Erraddad, mais dans tout le pays.

Initiée par l’Association Provinciale des Affaires Culturelle d’El Jadida (APAC), avec le soutien du Groupe OCP, en coopération avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, la commune d’Azemmour et le Conseil Provincial d’El Jadida et la Région Casablanca-Settat, cette édition qui coïncide avec la célébration par le peuple marocain du 24e anniversaire de l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres, est aussi consacrée à la culture de la tolérance et des valeurs humaines nobles, a affirmé Abdellatif El Baïdori, président de l’APAC, dans une déclaration à M24, chaîne d’information en continue de la MAP.

L’édition de cette année joint l’utile à l’agréable, à la faveur de la présence du chant Hassani incarné par le chanteur « Mustapha El Gamrani », mais aussi par les créations des juifs marocains dans l’art « Chgouri » rehaussées par la présence magnifique de l’artiste « Michel Abitan », a-t-il ajouté.

« L’avenir est plein d’espoir pour une ouverture encore plus grande sur toutes les sources de la culture marocaine dans sa mosaïque qui tire son unité de sa grande diversité », s’est-il félicité.

Au regard de l’ambiance festive de cette soirée d’ouverture, les amateurs et amoureux de cet art authentique, a-t-il poursuivi, « pourront profiter d’un menu du Malhoun trié sur le volet et célébrer son histoire et ses richesses avec les pionniers ».

Le festival a également invité cette année la chanteuse espagnole d’exception « Marta La Lunares », qui a été d’ailleurs la star de cette première soirée d’ouverture du festival Malhouniyat d’Azemmour.

Accompagnée d’un orchestre fusion marocco-espagnol, la cantatrice et danseuse du flamengo « Marta Lunares » a été au rendez-vous, en subjuguant le public par ses magnifiques chorégraphies majestueusement exécutées.

Dans une déclaration similaire, l’artiste a souligné que sa prestation artistique est porteuse d’un message clair, en l’occurrence « ces femmes diverses, libres et tolérantes sont-là, pour raconter leur propre histoire via la danse, un moyen libérateur pour laisser s’exprimer le corps féminin dans toute sa splendeur et véhiculer des messages de paix et d’égalité des genres ».

Lors de cette soirée, le Melhoun a brillé de mille feux sur fond d’un orchestre performant composé d’éminents musiciens comme le cheikh Hamza Boukhlifi, l’artiste Ahmed Bednaoui et le Mounchid Abdellah Makhtoubi dont la voix mélodique rime bien avec l’art authentique. Le tout sous la direction du grand artiste Mohamed El Ouali.

A cette occasion, Abdellah El Makhtoubi a souligné qu’il s’agit de sa 2ème participation au Festival International Malhouniyat d’Azemmour », ajoutant qu’il contribue à cette édition par deux Kasidates, dans le madih et louanges du Prophète Sidna Mohamed que la Paix et le Salut de Dieu soient sur Lui.

Chanteur, formateur en techniques de reproduction, éducation musicale et chef de chœur, l’artiste Abdellah El Makhtoubi, s’est dit disposé à transmettre son savoir aux générations futures, pour qu’elles puissent reprendre le flambeau et pérenniser l’art ancestral du Malhoun.

Les transes suscitées, un peu plus tard, par le groupe confrérique, orchestré par le maestro Mohamed Zaki Achmaoui, ont fait le reste, au grand bonheur du public.

Des trophées symboliques ont été décernés lors de cette soirée d’ouverture par l’Association Provinciale des Affaires Culturelles, notamment au groupe OCP, comme sponsor officiel du festival international Malhouniyat, depuis sa création en 2011, et à Mouâd Jamaï, en tant que l’un de ses principaux fondateurs.

Continuer la lecture

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page