Voici les moments phares aux villas des arts de Rabat et Casablanca – Aujourd’hui le Maroc

Aux villas des arts de Rabat et Casablanca, le programme est vraiment appétissant pour cette rentrée. Dès ce mois d’octobre, la fondation Al Mada, dont ces deux espaces relèvent, le public peut faire des découvertes intéressantes.


Après « Les ateliers historiques » dédiés au « Maroc, carrefour millénaire de civilisations et cultures : Richesse et diversité culturelle » à Rabat, les deux Villas des arts abriteront d’autres événements éclectiques tout au long des mois d’octobre, de novembre et décembre. Le tout avec des particularités dans chacune d’elles. En voici les contours.

BD d’Afrique rencontres littéraires et arts de la scène à Rabat
La villa des arts de la capitale abritera, à partir du 19 octobre, l’exposition «Kubuni, les bandes dessinées d’Afrique». Cet événement est, d’après la fondation, « une road-map qui se déploie autour de trois grands axes à la découverte des bandes dessinées de l’Afrique subsaharienne d’hier, d’aujourd’hui et de demain». Quant à «Kubuni», c’est un mot qui, d’après la même source, vient du Swahili et signifie « création imaginaire ». « Le Swahili est un ensemble de langues bantoues, parlées dans une très grande partie de l’Afrique subsaharienne», révèle la même source qui précise que cette exposition se poursuivra jusqu’à la fin d’année. Et ce n’est pas tout ! Le même espace abritera, le 20 octobre, une conférence en marge de cette exposition avec la commissaire camerounaise Joëlle Epée Mandengue.

Aussi, la Villa des arts de Rabat accueillera le 25 octobre la cérémonie de signature de la biographie dédiée par l’auteur Mohamed Mouatassim aux arts plastiques. De son côté, le critique d’art Mohamed Rachdi, également chercheur, y animera dès le 3 novembre le cycle de conférences : les vendredis de l’art et la culture «De quelques références africaines de l’art moderne et contemporain au Maroc». Le 8 novembre, l’auteur Hassan Moustir présentera son roman «Plus longue sera ta vie». De son côté, l’écrivain Tarik Haddi donnera une conférence autour de son livre «Gen J- Generation innovation Made in Morocco». Entre-temps, M. Rachdi y poursuivra son cycle le 1er décembre prochain. A son tour, l’auteure Soukaïna Regragui présentera son livre «L’errance d’Aïssa Ikken» édité par Bank Al-Maghrib et dédié à cet artiste-peintre, qui n’était autre que son époux. Quant aux arts de la scène, ils ne sont pas en reste. Ainsi, la troupe d’improvisation marocaine livrera son spectacle les 27 octobre, 11 novembre et 9 décembre. Entre-temps, le 28 octobre, place au spectacle « Voyage au pays des arbres». «Un conte en musique et en théâtre d’ombre, pour un doux et lointain voyage en forêt.

Spectacle tout public à partir de 2 ans», révèle la fondation à propos de ce show qui sera animé par la compagnie Kaktus. De son côté, l’artiste Saad Tiouly donnera son concert le 2 novembre. Le 16 novembre, le groupe «Made in Bled» y sera aussi. Mieux encore, le spectacle «La lecture contée» de Aleks Sak’s du Congo est programmé le 25 novembre en marge de l’exposition «Kubuni». En outre, le spectacle de poésie «Projet Shaeirat» est prévu les 28 et 29 novembre avec les poétesses Carol Sansour (Palestine), Mouna Ouafik (Maroc), Fatima Qandil (Egypte) et Lulu Rafat (Palestine). Mieux encore, la musique authentique retentira sur place. Les lieux seront agrémentés le 30 novembre par la voix de l’artiste Sabah Zaidani. Le 15 décembre, elle cédera la place au Malhoun de l’association fassie Sidi Touhami Lmdeghri. Aussi, des ateliers pédagogiques figurent dans cette programmation de taille.

Prix d’art plastique à Casablanca 

Dans la métropole où les ateliers historiques sont attendus le 13 octobre, la fondation Al Mada remettra, mardi 17 octobre, à la Villa des arts son prix d’art plastique lors du vernissage d’une exposition prévue de se poursuivre jusqu’au 22 octobre. Il s’agit d’un « concours destiné aux étudiants de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca (ESBA) et l’Institut des beaux-arts de Tétouan (INBA). Cela étant, le même espace dans la métropole abritera l’exposition «Kubuni» dès le 26 octobre. De son côté, la commissaire y sera présente le 27 octobre. Pour sa part, l’auteur Tarik Haddi présentera dans le même endroit son livre le 1er novembre. Aussi, l’écrivain Mohamed mouatassim présentera son livre le 29 novembre. De même, l’écrivain soukaïna Regragui est programmée pour le 13 décembre. De plus, la particularité de la programmation dans la Villa des arts de la métropole réside dans l’organisation du 18 au 22 octobre du festival de danse contemporaine avec Col’Jam. Aussi, un cycle d’improvisation théâtrale est prévu les 16 novembre et 14 décembre avec la troupe « Cactus ». De son côté, le Cœur de Chambre du Maroc sera dirigé sur place le 9 novembre par l’artiste Amine Hadef. Pour leur part, les poétesses y sont attendues les 2 et 3 décembre. Le 7 décembre, le trio Ranin y animera entre autres son concert dans le cadre de cette programmation agrémentée également d’ateliers pédagogiques.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile