Maroc DiplomatiquePolitique

Benkirane envisagerait de se retirer de la présidence du PJD

L’ancien Premier ministre Benkirane envisage de démissionner de son poste de leader du Parti de la Justice et du Développement (PJD). Selon les médias, cette décision serait motivée par des problèmes de santé ainsi que par les divisions internes au sein du parti. La source ajoute que le PJD serait déjà en quête d’un successeur à Benkirane, et cette question devrait être abordée lors du conseil national du parti en janvier 2024. Trois noms sont actuellement évoqués pour le remplacer : Driss El Azami El Idrissi, ancien ministre du Budget, Mustapha El Khalfi, ancien ministre de la Communication, et Abdallah Bouanou, président de la faction PJD au parlement.

Benkirane est coutumier des annonces de démission. En décembre 2022, des rumeurs circulaient déjà sur une possible démission en raison de sa gêne face aux critiques croissantes qui lui étaient adressées. À l’époque, certains partisans boycottaient les réunions du secrétariat général du PJD, ne supportant plus les attaques de Benkirane contre d’anciens leaders du parti. La situation est devenue si tendue que le secrétaire général du parti a lui-même menacé de démissionner.

Par le passé, en mars 2021, l’ancien chef du gouvernement avait déjà menacé de quitter définitivement le parti si les députés du PJD votaient en faveur du projet de loi sur l’usage du cannabis. Benkirane souhaitait mettre fin à son adhésion au PJD si les parlementaires du parti soutenaient le projet de loi en question.

Cette nouvelle menace de démission risque d’entraîner le PJD dans de nouvelles turbulences organisationnelles, mettant ainsi le parti face à des difficultés supplémentaires.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page