ActualiteYabiladi

Un suspect basé au Maroc poursuivi pour fausse alerte à la bombe

Un employé d’un centre d’appels, arrêté au Maroc le 27 novembre, est sous le coup de la justice canadienne pour cyberextorsion et fausse alerte à la bombe visant des écoles et des institutions au Canada. Basé à Casablanca, l’homme est accusé par la Police provinciale de l’Ontario (OPP) de «deux menaces, deux chefs d’accusation de méfait et deux chefs d’extorsion», a rapporté mercredi la CBC, citant un communiqué de presse de l’OPP.

Arrêté à la suite d’une enquête menée par le Bureau national de lutte contre le terrorisme et le crime organisé et la Direction générale de la surveillance du territoire, l’individu de 42 ans a déjà été soupçonné pour les faits reprochés. La Police provinciale a annoncé, en novembre, que plusieurs écoles «avaient reçu des menaces indiquant que des bombes avaient été placées à leur emplacement».

Le même individu est également responsable de menaces similaires visant des écoles en Belgique, selon la police. «Nous sommes toujours en train de travailler avec la police belge pour déterminer les prochaines étapes», a indiqué la police canadienne. «La Police provinciale de l’Ontario consulte le ministère fédéral de la Justice pour déterminer comment cette personne comparaîtra devant la Cour de justice», ajoute-t-on.

Au Maroc, les investigations sur le terrain et les expertises techniques ont permis d’identifier et d’arrêter le suspect, tout en révélant que les courriels envoyés contenaient le numéro de compte bancaire d’un ressortissant marocain résidant à l’étranger, dans l’intention de se venger de ce dernier pour les litiges lors de transactions commerciales antérieures.

Le suspect a été placé en garde à vue, le temps de finaliser l’information judiciaire en cours.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page