EconomieLe Site Info

la pêche et le tourisme au cœur des débats à Laâyoune et Dakhla

Les Régionales de l’Investissement se poursuivent avec deux nouvelles escales organisées dans les provinces du sud. Les villes de Laâyoune et de Dakhla ont accueilli, respectivement les 12 et 14 octobre courant, deux nouvelles rencontres qui ont suscité un engouement particulier de la part des participants.

La rencontre de Laâyoune a été consacrée à la thématique de la pêche et de la valorisation des produits de la mer. Elle a connu la participation de Mohamed Karim Mounir, Président du groupe BCP, Jalil Sebti, Directeur Général de la Banque Commerciale, Abdeslam Bekrate, Wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, ainsi que des responsables de la BP Laâyoune et des représentants de plusieurs institutions partenaires.

Lors du panel introductif, le Président a insisté sur la position de leader qu’occupe la Banque Populaire dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et sur sa ferme intention de s’y maintenir à l’avenir. « Nous avons une vision historique qui est celle d’accompagner son développement économique et social en mobilisant tous les moyens nécessaires pour cela », a-t-il poursuivi. De son côté, le Wali a mis l’accent sur les potentialités qu’offre la région dans le domaine des énergies renouvelables, à travers son exposition aux vents, son taux d’ensoleillement élevé ainsi que son domaine maritime étendu. Il a également souligné l’impact de l’évolution rapide et favorable du dossier de notre intégrité territoriale pour faire de la région un terreau fertile pour accueillir des investissements nationaux et internationaux, notamment dans les secteurs de la pêche maritime, de la transformation des produits de la mer, ainsi que des énergies renouvelables.

Et cette dynamique se confirme sur le terrain, comme l’a développé Jalil Sebti lors de sa présentation du bilan du roadshow, en réaffirmant l’impact positif qu’ont eu les Régionales De l’Investissement dans la stimulation de l’investissement dans les régions. « A ce jour, nous avons identifié un potentiel de plus de 20 milliards de DH de projets, dont plus de 27% ont été accordés par les différentes instances de la Banque Populaire. Le reliquat bénéficie d’un accompagnement de proximité pour faire aboutir les différents projets », a-t-il ainsi déclaré. A elle seule, la région de Laâyoune-Sakia El Hamra se démarque avec un niveau de concrétisation de près de 30% des investissements identifiés.

Articles similaires

Enfin, Ahmed Benlafkih Idrissi, Président du Directoire de la BP Laâyoune, a mis en exergue la participation active de la Banque à l’effort d’investissement dans la région, en adressant l’ensemble des segments de clientèle, à travers un dispositif de financement et d’accompagnement complet.

Le premier panel a été l’occasion de présenter un état des lieux des secteurs de la pêche et de la valorisation des produits de la mer ainsi que leurs perspectives de développement. « L’avenir du secteur halieutique repose sur l’aquaculture durable ainsi que l’intégration de l’innovation et de la recherche scientifique dans la valorisation des produits de la mer », a déclaré Abdellah Benmansour, Directeur de la Stratégie et de la Coopération au sein du département de la pêche (Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux & Forêts). Les participants ont également mis l’accent sur l’importance de la diversification des produits comme autre élément clé pour le développement de ces secteurs à l’avenir.

Dakhla, sous le signe du tourisme

A Dakhla, la rencontre a été axée autour du secteur touristique. Lors du panel introductif, M. le Président a rappelé la volonté de la Banque, à travers Les Régionales de l’Investissement, de retourner dans les régions pour accompagner l’entrepreneuriat et les investisseurs dans le but de favoriser la croissance économique. De son côté, Yanja El Khattat, Président du Conseil de la Région Dakhla-Oued Eddahab, a mis en exergue le nombre important de projets réalisés pour renforcer l’attractivité de la région de Dakhla-Oued Eddahab pour les investisseurs et mettre en valeur ses atouts dans différents secteurs. Dans ce registre, il a cité des secteurs historiques, tels que la pêche, la valorisation des produits de la mer, le tourisme et l’agriculture, ainsi que de nouveaux secteurs bénéficiant de sa situation géographique privilégiée, tels que la logistique et les énergies renouvelables. Et dans le secteur du Tourisme, Imad Barrakkad, DG de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT), a rappelé la batterie de mesures mises en place par les pouvoirs publics pour soulager la trésorerie des opérateurs et relancer l’investissement des TPME. L’objectif étant de renforcer l’attractivité, la compétitivité et la durabilité des destinations marocaines.

Lors du Premier Panel, les différents intervenants ont pointé le potentiel important dont notre Pays, et la région de Dakhla-Oued Eddahab, en particulier regorgent dans le domaine du tourisme. Ils ont également souligné le travail de fond qui a été réalisé avec l’ensemble des parties prenantes pour assurer un redémarrage réussi des activités, tout soulignant la nécessité d’adopter une approche nouvelle. Cela passe notamment par le développement de l’aérien, le marketing territorial, et l’enrichissement de l’offre d’activités, afin de permettre l’accroissement du budget moyen par touriste, ainsi que l’allongement de la durée des séjours. Les spécialistes du secteur ont également insisté sur la nécessité de mettre en place un fonds d’investissement régional.

Un soutien historique aux entreprises durant les périodes de crises

Comme lors des précédentes escales, les panels suivants ont été consacrés respectivement aux leviers de développement des exportations ainsi qu’aux dispositifs d’accompagnement et de financement. Ces derniers ont notamment permis aux représentants de la BCP et de la filiale Maroc Leasing de rappeler que le rôle important que le Groupe a historiquement joué aux côtés des entreprises durant les périodes de crises. Ceux-ci ont également exposé la panoplie d’offres mises en place dans ce registre.

Les deux rencontres ont également abrité, dans l’après-midi, des workshops dédiés qui ont permis aux investisseurs de bénéficier d’un accompagnement personnalisé de la part des experts métiers de la BCP, de ses filiales et de plusieurs partenaires institutionnels.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page