Art & CultureLe Matin

Nouveau single d’Abdeslam Sahli «Ghir Aji ya Wlidi Hallou Lhoudoud»

L’artiste de la Taqtoqa jabaliya Abdeslam Sahli a sorti un nouveau single intitulé «Ghir Aji ya Wlidi Hallou Lhoudoud». Et ce à l’occasion du retour de la communauté marocaine à la mère patrie, et la grande attention que Sa Majesté le Roi Mohammed VI lui accorde.

Écrite et composée par Abdeslam Sahli, la chanson chante cette communauté qui vient pour visiter les parents et proches, afin de garder les liens avec la famille et le pays d’origine, le Maroc. Sachant que l’artiste Sahli est considéré comme l’un des pionniers du chant jabli au nord du Maroc. Cet originaire de la ville de Ksar El-Kébir a su, grâce à son timbre vocal et sa prolifique production, imposer sa présence sur la scène artistique nationale. Il a, ainsi, fait preuve de ses compétences, en gagnant une renommée même dans les pays européens, où il a animé plusieurs soirées artistiques, au cours desquelles il a remporté un grand succès auprès de la communauté marocaine.
Abdeslam Sahli se distingue, également, par ses diverses chansons populaires, à travers lesquelles il a su rapprocher cet art de ses adeptes et passionnés. Parmi ses chansons les plus réputées, on peut citer «Shab Zouj wjouh», «Hada Chahr Al Taouba», «Khallit Lammima Bakia», «Yemma Dâi Belkhir», «Yemma Yallah Nlaqhou», «Assahra Ard Baba ou Jaddi», «Zouaji Har Yamma», «Triq Ila Al Gargarat» et bien d’autres titres qui chantent la vie sociale, la cause nationale et l’unité territoriale.
D’autres chansons verront bientôt le jour, entre autres festivals où le compositeur et chanteur va participer, notamment la dixième édition du Festival de l’Année amazighe durant le mois de décembre à Larache.
À noter que Abdeslam Sahli a été sollicité dans de nombreuses manifestations artistiques, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

La Aïta jabaliya

Rappelons que la Aïta jabaliya, connue plus couramment sous le nom de Taqtouqa jabaliya, est un folklore du nord du Maroc. Ses textes se présentent pour leur majorité comme une sorte d’invocations de Dieu, du Prophète Sidna Mohammed et le célèbre marabout Moulay Abdeslam Ben Mchich. Comme c’est le cas pour l’une des plus célèbres chansons de la Al Aïta «Awliae Allah» (Les Saints de Dieu). Le patrimoine musical de ces régions se distingue aussi par des chansons de la montagne que les gens du Nord aiment fredonner seuls ou à des occasions des fêtes de mariages, baptêmes, festivals… Il s’agit, entre autres, des anciennes chansons comme «Souadia Al Jablia» et «Yam Rbiâ Qalou Jatt». De grandes icônes telles que cheikh Ahmed El Guerfti et Mohamed Laaroussi, entre autres, ont fait la gloire de ce patrimoine musical. Beaucoup d’autres ont suivi pour perpétuer cet art ancestral.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page