ActualiteYabiladi

Deux médias sanctionnés pour «atteinte à l’Algérie»

En Mauritanie, la Haute Autorité de la Presse et l’Audiovisuel (HAPA) a adressé un blâme à deux médias locaux, Anbaaet Taqadoum, pour «atteinte à l’Algérie». Depuis dimanche 10 mars, les publications en ligne sont inaccessibles, pendant 60 jours, pour les internautes installés en Mauritanie. La HAPA a justifié ces sanctions par la publication «de fausses informations» sur le voisin algérien.

Après le décès d’un aide de camp du président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, officiellement dans un accident de la circulation lors de la réalisation de la route reliant Tindouf à Zouerate, Anbaa s’est interrogé : «Pourquoi l’Algérie n’a pas présenté ses condoléances aux Mauritaniens suite au décès d’un garde présidentiel sur son territoire ? Pourquoi sa presse a-t-elle ignoré le drame ?». Quant à Taqadoum, le 8 mars, il a annoncé que «le président mauritanien se plaint des nombreux appels téléphoniques de Tebboune».

Mohamed Cheikh Lamine, directeur de publication du site Anbaa, affirme dans des déclarations à Yabiladi, que l’article sanctionné «ne constitue pas une atteinte à l’Algérie. C’est plutôt une analyse d’un incident. La décision prise par la HAPA nous prive de subventions allouées par l’Etat et d’annonces publicitaires du gouvernement mauritanien. Cela fait, d’ailleurs, cinq ans que nous ne bénéficions pas d’aides publiques».

En effet, la ligne éditoriale de certains médias mauritaniens irrite l’Algérie. Son ambassade accréditée à Nouakchott avait accusé, en janvier 2023, une partie de la presse locale d’être à la «solde d’un Etat ennemi», en allusion au Maroc. «L’enrôlement de ces sites se fait par des visas, des voyages de loisirs, la publicité, la corruption et des sommes d’argent (…) destinés aux mercenaires de la plume (qui) n’ont ni crédibilité ni influence sur l’opinion publique», avait indiqué la représentation diplomatique algérienne dans un communiqué.

Ces sanctions prises par la HAPA contre Anbaa et Taqadoum interviennent deux semaines après la promesse faite par Abdelmadjid Tebboune à Ould El Ghazouani de construire une maison de la presse mauritanienne à Nouakchott.

Pour rappel, en septembre 2021, le président algérien avait intégré des sites d’informations mauritaniens dans sa liste des médias qui «attaquent» son pays.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page