L’Algérie répond à la nomination de Youssef Amrani ambassadeur aux Etats-Unis

L’ancien ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, démis de ses fonctions lors du remaniement ministériel du 7 juillet 2021, a repris du service, indique la diplomatie algérienne dans un communiqué ce lundi 30 octobre. Il a été désigné ambassadeur  de l’Algérie aux Etats-Unis. Une annonce qui intervient après la nomination, le 19 octobre, par le roi Mohammed VI du diplomate Youssef Amrani, comme nouvel ambassadeur du Maroc à Washington.

Boukadoum a déjà travaillé aux Etats-Unis. De 2013 à 2019, il avait dirigé la représentation permanente de l’Algérie auprès du siège de l’ONU à New York. Ce retour de Sabri Boukadoum intervient alors que l’Algérie se prépare à siéger au Conseil de sécurité, en 2024 et 2025.

Pour rappel, en juillet dernier, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a opéré un mouvement dans le corps diplomatique, avec la nomination de 18 ambassadeurs. La représentation de l’Algérie à Washington n’avait pas été concernée. L’ambassadeur en place, Mohammed Haneche, avait été désigné en août 2022.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile